- Annonce -

Le périple des constructions de Vauban aux frontières du royaume nous conduit cette semaine en Cerdagne. Actucomtoise.info vous fait découvrir les citadelles de Mont-Louis et de Villefranche-de-Conflent, dans les Pyrénées-Orientales, le long de la Têt et à proximité des stations de ski de Font-Romeu et des Angles.

Vauban citadelle Besançon Mont-Louis Cerdagne Pyrénées
La citadelle de Mont-Louis dans les Pyrénées Orientales, l’un des sites majeurs du réseau Vauban DR

En été, le fort Liberia et la citadelle de Mont-Louis sont à une petite heure de Montpellier, à mi-chemin d’Andorre et l’occasion de prendre le frais depuis la Costa Brava.

Mont-Louis : village du Roi-Soleil       
Vauban citadelle Besançon Mont-Louis Pyrénées
La citadelle et le village de Mont-Louis. © RETP Mont-Louis

Contrôlant la Cerdagne qui s’ouvre sur l’Espagne et le Conflent descendant sur la Méditerranée, Mont-Louis est le village fortifié le plus haut de France à 1 600 mètres d’altitude et l’un des neuf villages créés ex-nihilo par Vauban.

En 1659, Louis XIV signe un traité avec l’Espagne incluant l’annexion d’une partie de la Cerdagne espagnole par la France. Pour sécuriser ce passage important des Pyrénées, le Roi-Soleil  commande à Vauban la construction d’une place forte que l’architecte concevra en 1679. Les travaux commencent rapidement grâce en particulier aux habitants d’Ovança le hameau voisin qui fournissaient une main d’œuvre d’excellence selon les propos de Vauban : « de plus on y jouit d’un air un peu froid à la vérité, mais si sain que les habitants m’ont dit leur être ordinaire d’y vivre des 80 ou 90 ans jusqu’à 100 ans… »

À cette époque de paix relative, la citadelle et la ville haute sont érigées aussi par les soldats désœuvrés. Ils sont 3 700 en 1680 à jouer les terrassiers. Au mois d’octobre 1681, la place forte est inaugurée par le marquis de Durban. Construite en granit local, la citadelle pouvait accueillir 2500 hommes et 300 chevaux à laquelle s’ajoutèrent un hôpital, une ville civile, une église et des casernements. À l’intérieur de l’enceinte militaire se situe le « puits des forçats » servant à alimenter en eau la citadelle. Formée d’une énorme cage d’écureuil actionnée par un homme, il n’en reste aujourd’hui que trois modèles originaux, les deux autres étant à la citadelle de Besançon, l’œuvre majeur de Vauban et au Mont-Saint-Michel.

Mont-Louis : village du soleil roi
Vauban Mont-Louis four solaire citadelle de Besançon Unesco
Le four solaire d’Odeillo à proximité de Mont-Louis. DR

En 1949, le scientifique Félix Trombe met au point un four solaire à Mont-Louis. Basé sur les travaux de Lavoisier sur l’énergie solaire concentrée, il s’agit d’une parabole, capable de chauffer jusqu’à plus de 3 500 °C, à condition de bénéficier d’un soleil sans nuages.

Le plus grand four solaire du monde

Après cette première expérience, Félix Trombe crée un nouveau modèle en 1968 : le four solaire d’Odeillo, situé à proximité de Mont-Louis sur le site de Font Romeu. C’est encore aujourd’hui le plus grand four solaire au monde. Contrairement à la technologie photovoltaïque qui transforme l’énergie solaire en électricité, le four solaire trouve des applications dans la métallurgie ou la cuisson des céramiques. Le four solaire est donc une alternative aux énergies fossiles et également à la déforestation.

De Vauban aux énergies du futur, la visite de Mont-Louis est un parcours dans le temps sous un ciel ensoleillé 3000 heures par an.

Combien de marches pour le souterrain le plus long du monde ?
Vauban citadelle Besançon fort Liberia Unesco
Le fort Liberia domine le village de Villefranche-de-conflent dans les Pyrénées Orientales. DR

À une trentaine de kilomètres en aval de Mont-Louis, le village de Villefranche-de-Conflent est une pièce maîtresse dans la protection de la vallée de la Têt et du passage des Pyrénées. Louis XIV confie à Vauban le soin de construire un fort dominant la ville. Construit en même temps que Mont-Louis, le fort Liberia sera amélioré sous le second empire et le « souterrain des mille marches » creusé reliant le fort au centre du village.

Vauban citadelle Besançon fort Liberia Unesco Pyrénées
Le souterrain des 1000 marches qui relie le fort Liberia au village de Villefranche-de-Conflent. DR

 

 

 

 

Ce souterrain prévu initialement par Vauban n’avait pas été construit pour des raisons budgétaires. Il demeure aujourd’hui le plus long du monde même si les 1 000 marches n’en comptent en réalité que 734 !

Dominé par le Canigou qui culmine à 2 784 mètres, le village de Villefranche-de-conflent est considéré comme l’un des plus beaux villages de France.

Aux marches de la France, qu’elles soient maritimes ou montagneuses, l’histoire a façonné notre pays. Vauban en fut l’un des plus illustres artisans, construisant toujours en harmonie avec la nature, protégeant le royaume et aussi ses habitants. La semaine prochaine actucomtoise.info vous fera découvrir Mont-Dauphin et Briançon aux portes de l’Italie.

YQ

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here