Ces utubeurs comtois qui cartonnent !

0
8146
Loutiful, Emmaanyone et Serhat More
Emmaanyone, Serhat More et Loutiful : 3 youtubeurs comtois qui cartonnent sur la toile ! Crédits : Loutiful /Emmaanyone /@damien.blake.studio.
- Annonce -

Chaque jour, des milliers de personnes s’exposent sur youtube, avec des sketchs humoristiques, des tutoriels ou des vidéos très personnelles, se répandant de manière virale aux quatre coins du monde. En Franche-Comté, la génération Z n’échappe pas à la folie du moment… Et certains affichent même un certain petit succès.

Sport, humour, mode, on trouve de tout sur youtube, des reportages automobiles, aux recettes de cuisine, en passant par des clips, coups de gueule ou autre tranches de vie filmées et diffusées au grand large sur la toile. Créée en 2005, youtube, la plateforme vidéo de google compte aujourd’hui plus de 1,5 milliard de visiteurs mensuels. Un véritable empire, qui en une décennie a pris une place considérable sur le web, notamment auprès des jeunes.

En Franche-Comté, Loutiful, Emmaanyone et Serhat More espèrent devenir à leur tour, aussi influents que des personnalités comme Norman, Natoo, le Woop ou Sananas. Ces surdoués du cadrage et du montage, n’ont qu’un seul mot d’ordre : avoir toujours plus de vues et d’abonnés !

Emmaanyone et Loutiful, aux petits soins de leurs followers

loutiful
Loutiful, étudiante à l’école Sup’Internet de Paris, suit les traces de sa grande soeur Emma – Crédit loutiful

Lou, 18 ans, et Emma, 20 ans, sont deux sœurs bisontines ayant chacune leur chaîne Youtube : Loutiful pour l’une, Emmaanyone pour l’autre. Pour Lou, « la folie, c’est la vie », un leitmotiv qu’elle tâche d’appliquer dans ses vidéos, invitant ainsi ses followers à rejoindre sa tendre bulle parisienne. La douce Emma, elle, partage tous les lundis et jeudis, ses expériences de la vingtaine, ses achats et son goût pour les jeux vidéo, rouge à lèvres en main. Les jeunes femmes livrent sans complexe leurs tracas quotidiens, leurs astuces beauté et fitness, tout en répondant aux questions de leurs followers sur leur vie et leurs projets d’avenir.

emmanyone
249 395 abonnés suivent Emma, étudiante infirmière, qui livre ses conseils beauté – Crédit : emmanyone

Les deux sœurs surfent sur la vague des youtubeuses, cumulant 249 395 abonnés pour Emma, l’étudiante infirmière, et 135 863 abonnés pour sa cadette, Lou, étudiante à l’école Sup’Internet de Paris. Une petite passion, qui, au-delà du monde virtuel, peut emmener loin, voire très loin, à la manière d’EnjoyPhoenix, précurseur du genre en France, mondialement connue et aujourd’hui collaboratrice sur l’émission « T’as pas du Gloss », de la célèbre marque Gemey Maybelline.

L’humour de Serhat More en un mot : convivialité

serhat more
Avec 915 160 abonnés, Serhat More comme à se tisser un véritable fan club sur la toile – Crédit Serhat More

Avec 915 160 abonnés sur sa chaîne Youtube, Serhat More est toujours au premier rang pour faire rire les internautes. À 23 ans, le jeune Montbéliardais traite depuis maintenant quatre ans, des sujets du quotidien, s’adressant plus particulièrement aux générations Y et Z, en parlant des cours, de la drague, des réseaux sociaux, des potes mais aussi, de ses traditions turques.

Car Serhat More, c’est avant tout un métissage culturel, oscillant entre Montbéliard et la Turquie.
Un attachement profond à ses racines, qui l’a, en partie, motivé à se lancer dans l’aventure Web. « Je me suis aperçu qu’il n’y avait personne sur Montbéliard qui créait des vidéos humoristiques sur Youtube, mais également personne représentant la communauté turque en France. Alors, je me suis dit que je pouvais le faire, en essayant d’apprendre aux internautes nos traditions et nos origines, tout en restant drôle » livre-t-il. Et Serhat s’en amuse : « Je suis turque d’origine, mais Montbéliardais avant tout » : des références, qu’il manie avec humour, comme dans sa dernière vidéo « Montbéliard VS Paris », où il se moque gentiment, et toujours avec bienveillance, de la ville qu’il côtoie depuis 21 ans.

« Il faut créer sur Youtube par passion, et non par argent »

En ce qui concerne le choix de devenir Youtubeur, ce fut une réelle évidence pour celui qui se décrit comme « l’oignon, qui vous fait pleurer… de rire ». Pour lui, la plate-forme est bien plus qu’un banal répertoire de vidéos en ligne: « Youtube, c’est un moyen de s’exprimer et de créer, surtout pour les jeunes, et c’est ça qui est beau » ! C’est en puisant son inspiration de comiques comme Mister V, et de « mèmes », ces éléments décalés et déclinés, créateurs de buzz sur Internet, que le jeune Montbéliardais s’est créé sa propre identité

« J’ai envie de réunir les gens »

En 4 ans, Serhat More en a parcouru du chemin. Il a maintenant une base solide de fidèles, toujours prêts à « liker » ses vidéos . Sa « bande de dürüms », comme il les surnomme, qu’il prend plaisir à rencontrer, et avec qui il se verrait bien, pourquoi pas, boire un thé au fast-food Le Sultan Grill d’Audincourt, là où travaille son frère. Car chez les Mor, tout se fait en famille, surtout les vidéos ! Pressé et curieux de voir ce que l’avenir lui réserve, 2018 s’annonce musicale pour Serhat. Affaire à suivre… et surtout, restez connecté !

Lucie Rubagotti

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here