- Annonce -

Un peuplier d’une cinquantaine d’années est tombé sur la rue ce lundi en milieu de matinée. L’arbre a fracassé la toiture d’une habitation dans la rue des Deux-Princesses.

Un drame doublement évité

La rue des Deux-Princesses est un axe important de circulation entre le quartier des Clairs Soleils, Bregille et le centre-ville. L’arbre s’est abattu sur la rue à une heure peu fréquentée. Aucun véhicule n’a été touché par la chute. On peut imaginer le drame humain si cela s’était produit autour de 8h du matin. La maison sur laquelle a atteri l’arbre n’avait pas de locataire, évitant ainsi de blesser les habitants.

l'arbre est tombé sur une maison
Fort heureusement, le logement était inoccupé. ©YQ
Accident imprévisible
chute d'un arbre rue des deux princesses
Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon s’est rendu sur place en début d’après-midi pour constater les dégâts. ©YQ

Dans l’après-midi, le maire, Jean-Louis Fousseret s’est rendu sur les lieux en compagnie de Samuel Lelièvre, le directeur de la biodiversité et des espaces verts.

Le peuplier d’Italie, vieux d’environ cinquante ans paraissait en parfait état.

« Tous les arbres de la ville sont surveillés attentivement chaque année. »

Aucune trace de champignons au pied et un feuillage énergique ne pouvaient laisser penser à une quelconque fragilité.

Comme l’a rappelé le maire : « Tous les arbres de la ville sont surveillés attentivement chaque année pour identifier les maladies. En l’espèce, celui-ci avait fait l’objet d’une inspection récemment ».

un arbre tombe sur la rue des deux princesses
Le peuplier a été scié à la base. Il était apparemment sain. ©YQ
chute d'un arbre rue des deux princesses
C’est à quatre mètres de hauteur que le tronc du peuplier était fragilisé par un champignon. ©YQ

Pour Samuel Lelièvre, la rupture du tronc à 4 mètres de hauteur est liée à un champignon qui s’est développé au centre de l’arbre en le fragilisant. Comme le montre la photo, le tronc au pied est pourtant intact. Le responsable des espaces verts ajoute : « La sève monte dans les branches par la partie extérieure du tronc. Il n’y avait donc aucune maladie potentielle visible de l’extérieur ».  Le vent de ces derniers jours a probablement eu raison d’un arbre pourtant souple et résistant.

« Un peuplier peut plier sans se rompre », commentait l’un des professionnels des espaces verts de Besançon.

La circulation est revenue à la normale vers 15h

YQ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here