- Annonce -

Tous les deux ans, l’ancienne base aérienne militaire située dans la commune de Chambley, à quelques kilomètres de Metz (Meurthe-et-Moselle), accueille un rassemblement de montgolfières : le Grand Est Mondial Air Ballons. À chaque édition, l’événement, d’ampleur internationale avec 48 nations représentées, tente de battre un nouveau record. Le club de montgolfières franc-comtois, « Vents du futur », l’un des plus anciens clubs aérostatiques de France, est sur place jusqu’à dimanche.

Grand est mondial air ballon
« Vents du futur », l’un des plus anciens clubs aérostatiques de France, est présent au rassemblement de montgolfières. © Martin BRAND

Le rendez-vous, très attendu des aérostiers, a débuté vendredi dernier. Pour la 16ème édition de la biennale du Grand Est Mondial Air Ballons, 1 135 pilotes sont venus du monde entier avec leurs quelques 800 ballons. Pour chaque édition, une tentative de record du monde d’envol simultané de ballons est organisée. Lundi à l’aube, ils ont donc tenté de battre le record datant de 2017 avec l’envol de plus de 456 montgolfières.

Hélas, le record de l’évènement n’a pas été battu faute à des conditions météorologiques particulières et à un nombre insuffisant de participants. « A priori, on a loupé le record de quelques dizaines de montgolfières », tempère Julien Breuillot, président d’un des plus anciens clubs aérostatiques de France, « Vents du futur » à Arc-et-Senans. « Cette année, le club participe avec trois montgolfières », poursuit-il.

Grand est mondial air ballon meurthe-et-moselle montgolfières
© Martin BRAND

« Au début du rassemblement, la météo n’a pas été favorable au vol des montgolfières. Il faut rappeler qu’elles ne peuvent pas voler en journée. C’est seulement possible dans les trois heures qui suivent le lever du soleil et dans les trois heures qui précèdent le coucher du soleil, c’est-à-dire, là où les températures sont les plus basses. » Voilà qui explique pourquoi le record n’a été tenté que lundi, jour où de nombreux participants, venus des quatre coins du monde, étaient déjà repartis.

360 000 visiteurs en 2017

Record ou pas, la magie est bien là. Petits et grands s’émerveillent devant le spectacle aérien. Démonstrations aéronautiques, baptêmes de l’air, ballons originaux… Si les vols ne sont pas toujours possibles, de nombreuses animations sont proposées aux visiteurs, toujours plus nombreux au fil des années. En 2017, lors du dernier rassemblement, 360 000 visiteurs avaient été accueillis sur les dix jours.

Grand est mondial air ballon meurthe-et-moselle montgolfières
Passionnés et curieux ont jusqu’à dimanche pour admirer les montgolfières. Prochain rendez-vous dans deux ans. © Alain EVEN
Grand est mondial air ballon meurthe-et-moselle montgolfières
© Alain EVEN

La fréquentation de cette 16ème édition qui s’achève dimanche soir est cette fois encore, au beau fixe. « Hier, le jeudi 1er août, nous avons atteint les 40 000 personnes sur la journée. Les baptêmes de l’air en montgolfières connaissent toujours autant de succès. Pour l’heure, seuls trois vols ont été annulés en raison des conditions météo », indiquent fièrement les organisateurs.

L’actu en plusQuand la canicule impacte l’activité des aérostiersLes épisodes caniculaires de ces dernières semaines ont impacté de nombreux secteurs d’activité. Les aérostiers n’ont pas été épargnés. Pour eux, l’été constitue la haute saison pour proposer des baptêmes de l’air en montgolfières. Problématique lorsque les températures empêchent l’envol des ballons et que les réservations se sont accumulées tout au long de l’année… « Les fortes chaleurs font partie des conditions météo très défavorables pour le vol en montgolfière car plus il fait chaud, moins le ballon peut emporter de poids et donc la capacité de personnes à bord se réduit », explique Julien Breuillot. Rappelons que pour faire voler une montgolfière, « il faut d’abord réchauffer les molécules de l’air contenu dans l’enveloppe à l’aide d’un brûleur de gaz propane. Dès lors, l’air chaud dans le ballon se dilate et devient plus léger que l’air de l’atmosphère, permettant le décollage. On imagine bien que s’il fait trop chaud, c’est très compliqué de voler… » Sans parler du mauvais temps au printemps qui a aussi empêché les vols.De facto, le club franc-comtois basé à Arc-et-Senans, a décidé de ne plus prendre de réservation tant que la situation n’est pas revenue à la normale. « Le but est d’honorer les réservations qui ont déjà été faites avant de remplir à nouveau le carnet de rendez-vous. On espère être à jour en fin de saison », conclut-il.
Grand est mondial air ballon meurthe-et-moselle montgolfières
« Les fortes chaleurs font partie des conditions météo très défavorables pour le vol en montgolfière car plus il fait chaud, moins le ballon peut emporter de poids », explique Julien Breuillot. © Martin BRAND
Militine GUINET
Grand Est Mondial Air Ballon à Chambley (Meurthe-et-Moselle), jusqu’au 4 août. 
Entrée et parking gratuits pour le public. Plus d’informations sur le site de l’événement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here