Spartiates, tongs ou espadrilles ?

0
644
plage mer pieds tongs sandales espadrilles
Les vacances, c'est aussi pour vos pieds DR
- Annonce -

Les pieds sont aussi en vacances pendant l’été. Selon que l’on pêche à marée basse en Bretagne, que l’on danse sur le sable d’Ibiza ou sur les terrasses de Saint-Tropez, la mode protège nos petits petons. A chacun de choisir semelle de chanvre, bride ou lanière.

Vous êtes « espadrille » ?

Il y a 4 000 ans, il existait déjà des sandales aux semelles tressées (on en a retrouvé la trace dans une grotte en Espagne). Les troupes d’Hannibal portaient des espadrilles il y a 3 000 ans. Réinventée au XIXème siècle au Pays Basque (Mauléon) et en Catalogne, elle devient la chaussure de travail de la classe ouvrière. Avec l’arrivée des premiers congés payés, l’espadrille se transforme en chaussure de plage, synonyme de bains de soleil et de liberté. Si la semelle est encore de chanvre, elle n’en a pas les effets psychotropes !

espadrilles été plage mer pays basque Mauléon
fabrication artisanale d’une espadrille à Mauléon dans le Pays Basque DR

A l’époque des « Trente Glorieuses », Mauléon, petite commune de la Soule au Pays Basque français, devient la capitale mondiale de l’espadrille et produit chaque année 10 millions de paires exportées dans le monde entier. En dépit de l’arrivée en masse de produits de basse qualité venant d’Extrême-Orient (il existe des espadrilles chinoises « made in Pyrénées »), le savoir-faire ancestral des Basques et des Catalans, le goût de l’authentique incitent les consommateurs à privilégier les produits locaux. L’espadrille est devenue au fil des années un accessoire de mode estival et les stylistes n’hésitent pas à réinventer l’ancêtre chaussure de travail.

Pas besoin d’acheter l’espadrille « made in Bengladesh », le modèle en toile unie de Mauléon est à 12€. Après, on peut choisir une paire Ralph Lauren à 2 000€ ou encore 600€ pour des espadrilles Dolce&Gabana ou Dior. Si la folie consumériste atteint des sommets, l’espadrille demeure plus l’amie des rochers bretons à marée basse que la compagne des soirées d’été trop arrosées.

Plutôt sandale « spartiate » ?

Elle est bien loin l’origine « spartiate » des sandales légères portées aujourd’hui. Les habitants de Sparte (Grèce) étaient réputés pour leur énergie, leur endurance et leur austérité. Les soldats de la république de Sparte portaient ainsi des chaussures sans talon à lanières montantes.

espadrille sandale tong Saint Tropez mer plage été
la sandale tropézienne, un must de l’été DR

Cette chaussure légère connue depuis l’Antiquité, a retrouvé une nouvelle jeunesse dans le petit port de Saint-Tropez (Var) bien avant que celui-ci ne devienne célèbre grâce à Brigitte Bardot. En 1927, Dominique Rondini un artisan local, lance une sandalette en cuir. 90 ans après, elle aura fait sa fortune et l’atelier poursuit la fabrication ancestrale. Autour de 150€ la paire de sandales, les pieds sont à l’aise sur la terrasse de Sénéquier.

La sandale d’été la plus répandue reste « la méduse » fabriquée à l’origine dans le Puy-de-Dôme. Il se fabrique encore en France 700 000 paires de ces sandales en plastique transparent qui se jouent du sable et des rochers. Autour de 12€ la paire, du doré pailleté au vert pastel, leur côté pratique prend le pas sur l’accessoire de mode.

Définitivement tong ?
espadrille tong sandale mer plage été
la mythique tong brésilienne « Havaianas »

Eh oui, la tong est une sandale…réduite à sa plus simple expression. Les « claquettes » appelées aussi « savates » se vendent par millions chaque année tout autour de la planète. Cette success story est le fruit de « Havaianas », la mythique marque brésilienne. En 50 ans, il s’est vendu plus de 4 milliards de tongs « Havaianas » et 240 millions de paires sont écoulées chaque année vendues autour de 25€. Qu’elles viennent d’Extrême-Orient à quelques euros la paire, fabriquées dans la Drôme (eh oui, il y a des tongs made in France) ou encore ornées de diamants, la claquette de plage en caoutchouc demeure l’incontournable du bord de mer. On les voit même aux pieds de touristes visitant l’aiguille du midi à Chamonix.

Adeptes de l’espadrille, de la sandale ou afficionados des tongs, n’oubliez pas les conseils des podologues. Ces « chaussures du soleil » sont réservées à la plage ou au bord de la piscine. Faire le marché en tongs, ce sont des douleurs à la rentrée et parfois des répercussions sur tout le squelette ! Alors profitez de vos vacances en mettant aussi votre corps en mode repos.

YQ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here