La religion, ça vous parle ?

0
413
Mgr Jean-Luc Bouilleret, Archevêque de Besançon, le Père Henri Jérôme Gagey, Vicaire général de Créteil et théologien du Synode, Stéphane Bobiller-Chaumont, Secrétaire général du Synode de Besançon © Y.Q
- Annonce -
Question, oh combien d’actualité !
En ouvrant officiellement le « synode diocésain » le 10 décembre prochain, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, Archevêque de Besançon, entend tourner l’Eglise vers l’avenir et ouvrir une dynamique forte dans une période où les valeurs spirituelles sont mises à mal par tous les extrémismes.
« Synode »… Kezaco !

Du grec sunodos ou du latin synodis, le synode est une assemblée d’ecclésiastiques convoquée par le Pape pour les questions touchant à la vie de l’Eglise ou par chaque évêque pour les sujets traitant des affaires du diocèse.

Depuis le concile de Vatican II (1962-1965) qui a marqué l’ouverture au monde moderne du catholicisme, les synodes diocésains sont des assemblées de prêtres, de religieux et de laïcs qui réfléchissent ensemble à l’évolution de la religion et à son adéquation avec l’environnement sociétal. Et en la matière, il semble qu’il y avait urgence.

Premier synode dans le diocèse de Besançon depuis le 11ème siècle, cette assemblée se veut ouverte à tous : fidèles pratiquants ou pratiquants « touristiques », enfants, ados, adultes et seniors. Le premier temps accueille également les croyants (chrétiens, juifs, musulmans…) mais également les agnostiques et les athées. Mgr Bouilleret le souligne d’autant plus : « Pendant le 1er semestre 2018, il s’agit de donner la parole à tous » et « ce qui concerne tout le monde doit être traité par tout le monde ».

Pour l’Eglise du Pape François, la démarche consiste à rendre plus horizontale et moins hiérarchique la politique de l’Eglise.

synode Le diocèse de Besançon insuffle un nouvel élan pour se tourner vers l'avenir
Le diocèse de Besançon insuffle un nouvel élan pour se tourner vers l’avenir – Crédit DR
Le diocèse de Besançon en quelques chiffres

La religion catholique demeure l’expression spirituelle majoritaire en France. Près de 55% des français s’estiment catholiques ou de culture catholique. Dans le diocèse de Besançon, ce sont quelques 330 000 personnes qui se considèrent catholiques.

Le pourcentage de fidèles (assistant régulièrement à la messe dominicale) ne représente que 4 à 6%, soit 16 000 fidèles pratiquants dans les 67 paroisses du Doubs et de la Haute Saône.

Pour rappel, le siège du diocèse se situe à la Cathédrale Saint Jean de Besançon.

Valeurs religieuses vs Valeurs universelles

Les valeurs d’inspiration chrétienne continuent d’irriguer le monde d’aujourd’hui. Selon Frédéric Lenoir, philosophe, historien et sociologue des religions, « La philosophie du Christ a réussi à imprégner profondément la civilisation occidentale jusqu’à modeler les valeurs phares de notre monde (…) Nous restons imprégnés par ce christianisme devenu invisible (…) Le message du Christ s’est échappé de l’Eglise pour revenir dans le monde sous une forme laïcisée… »*

D’autres philosophes agnostiques ou athées comme Luc Ferry ou Michel Onfray en conviennent à leur corps défendant : « Nous vivons une époque qui n’est pas athée, elle demeure chrétienne et beaucoup plus qu’il n’y paraît… »

Frédéric Lenoir précise enfin que l’enseignement du Christ continue de « commander notre manière fondamentale de concevoir le monde, les relations entre les individus, le rapport à soi, les repères qui nous guident et fondent notre agir… »

Il va plus loin en démontrant que le message de Jésus est « à l’origine des droits de l’homme, des préceptes de liberté, d’égalité et de fraternité et du principe de séparation des pouvoirs religieux et politiques. »

Le synode diocésain est donc en quelque sorte une façon de « rendre à Dieu ce qui est à Dieu ».

Synode besancon
Des affiches vont permettre de faire connaître le synode: chaque lieu d’Eglise de notre diocèse sera le relais pour le rendre visible. Crédit DR
Les événements majeurs du synode bisontin

Journée d’ouverture, le dimanche 10 décembre 2017, environ 350 personnes sont conviées au centre diocésain de la rue Mégevand pour vivre le début de cette parole libre autour de conférences théologiques, ateliers de travail et de création artistique. Cela signifie que chaque paroisse, service, mouvement, communauté religieuse se sont organisés pour envoyer quelques représentants.

A 14h, débutera une marche, ouverte à tous, du centre diocésain à la cathédrale, où une célébration sera présidée par Mgr Bouilleret.

Ainsi, de Mouthe à Fougerolles, de Gray à Maîche des milliers participeront à cette aventure collective qui donnera la parole à chacun, catholique ou pas, croyant ou pas comme gage de diversité. Les recommandations et décisions issues de cette ébullition collective seront débattues par un groupe de 300 catholiques avant le mois de juin 2019. Ces recommandations façonneront la vie de l’Eglise du diocèse bisontin jusqu’à l’horizon 2030.

Enfin, les actes du synode seront promulgués par l’Archevêque de Besançon le 6 octobre 2019.

Y.Q

*Frédéric Lenoir « Le Christ philosophe » Plon-2007

Liens :

synode-besancon.fr

www.facebook.com

www.instagram.com/SynodeDeBesancon

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here