- Annonce -

Chaque année en janvier et février, l’Insee organise un recensement de la population et des logements en France pour bien connaître la France et les français. 8 000 communes sont concernées. En Bourgogne Franche-Comté, 757 communes sont recensées sur les 3 800 collectivités locales de la région.

473 600 habitants résidant dans 259 540 logements seront questionnés par 1 413 agents recenseurs sur les huit départements. L’enquête 2019 débute le 17 janvier pour se terminer entre le 16 et le 23 février. Chaque recensement suit au fil des années les évolutions démographiques, la géographie des résidences et les mouvements de population.

Dans les villes et villages de moins de 10 000 habitants, le recensement concerne l’ensemble de la population tous les cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants c’est un échantillon de 8% des logements qui est analysé chaque année.

En Bourgogne Franche-Comté, 757 communes sont recenséEs sur les 3 800 de la région

Le recensement, à quoi ça sert !

Il est utile de rappeler que chaque habitant a l’obligation de répondre à l’enquête. Recenser la population, ce n’est pas seulement une addition de chiffres moulinés dans des ordinateurs, c’est avant tout un outil statistique pour l’État et l’ensemble des collectivités locales (communes, départements et régions).

À quoi ça sert ?

Le recensement permet notamment de définir les politiques publiques et se projeter dans l’avenir des territoires. C’est aussi un moyen d’établir la contribution de l’État au budget des communes (la Dotation Générale de Fonctionnement est fonction du nombre d’habitants de la commune). Le recensement permet aussi aux communes d’engager des investissements en équipements collectifs, de dimensionner les programmes de logements ou de voiries et d’infrastructures. Le recensement définit également le nombre des élus dans les conseils municipaux.

recensement 2019 Insee Bourgogne Franche-Comté
Recensement 2019 : mieux connaître la France et les Français. DR

Connaître précisément le taux de logements vacants dans un territoire, c’est pour les élus d’une commune, identifier des pistes d’amélioration, en termes de rénovation urbaine ou de constructions. Recenser la population, c’est enfin mieux connaître les interactions entre les territoires comme par exemple celles entre les communes résidentielles et les lieux de travail.

Le recensement par Internet : 30 tonnes de papier économisés

L’Insee à l’ère du numérique

Quand la rapidité de la collecte des données rime avec écologie ;  depuis plusieurs années, l’Insee a fortement développé le recensement par Internet.

L’agent recenseur (muni d’une carte officielle avec sa photo) remet à chaque personne une notice d’utilisation, un code d’accès et un mot de passe pour se connecter sur le site www.le-recensement-et-moi.fr. Le questionnaire numérique est plus facile d’utilisation, plus rapide à remplir et économise 30 tonnes de papier par an.

Recensement 2019 Insee Bourgogne Franche-Comté
Chaque habitant a l’obligation de répondre à l’enquête. DR
Près de la moitié des seniors répondent sur Internet

54% des personnes recensées en 2018 l’ont été en répondant par internet, soit le double qu’en 2015. Les personnes qui ne veulent pas ou ne peuvent pas répondre par internet ont toujours la possibilité de remplir les questionnaires papier. Il est significatif de constater que près de la moitié de la population de 60 à 70 ans répond par internet. La fracture numérique n’est donc pas seulement une question d’âge mais plutôt de formation : 30% des personnes non diplômées utilisent internet alors que les diplômés supérieurs au baccalauréat sont près de 70%.

30% des personnes non diplômées utilisent internet alors que les diplômés supérieurs au Bac sont près de 70%.

La diagonale du vide

Comme pour beaucoup d’engagements, l’État se défausse là encore de ses obligations. On l’a vu, le recensement annuel est un outil essentiel pour prendre les bonnes orientations politiques utiles aux habitants d’un territoire donné.

Pourtant, les 1 413 agents recenseurs en Bourgogne Franche-Comté qui vont travailler pendant un mois et donc, se déplacer, déposer, expliquer, collecter, sont payés par chaque commune. Et dans sa grande générosité, l’État ne rembourse que très partiellement les coûts engendrés par la collecte…

Si encore les services centraux se servaient mieux des statistiques ! Les évolutions de population, la désertification rurale, la détérioration des logements et des équipements sont des caractéristiques de la colère de la « France périphérique ». Cette colère était identifiée depuis plusieurs années.

« La diagonale du vide », c’est en grande partie cette France du Nord-Est à la région Centre qui perd de plus en plus de population depuis 2011. Notre région et en particulier l’ouest (Nièvre et Yonne) est traversée par cette diagonale désertique. L’Insee avait fourni tous les éléments statistiques ; en a-t-on suffisamment tenu compte à l’intérieur du périphérique parisien ?

YQ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here