- Annonce -

Une fillette de trois ans a été héliportée au CHRU de Besançon. Deux autres enfants présentent des fractures, notamment à la clavicule et à la hanche.

Vendredi, l’école d’Orchamps-Vennes dans le Doubs organisait une kermesse. Aux alentours de 19 heures, une structure gonflable dans laquelle jouaient une dizaine d’enfants s’est envolée. Un coup de vent aurait en effet déstabilisé la structure de plus de six mètres de haut, entraînant une rupture.

Une trentaine de pompiers mobilisés

Une trentaine de pompiers ont été dépêchés sur place. Si la plupart des enfants ont été légèrement blessés, deux souffrent de fractures notamment à la hanche et à la clavicule. Une fillette de trois ans, dans un été plus grave, a quant à elle été héliportée au CHRU de Besançon. Ses jours ne seraient pas en danger.

Une enquête de gendarmerie a été ouverte pour déterminer les causes de l’accident.

La sécurité des structures gonflables à la loupe

En 2016, une étude menée par la Americain Meteorological Society pointait du doigt les jeux gonflables. Les chercheurs estimaient en effet que ces installations ludiques pour enfants pouvaient être dangereuses pour leur santé.

accident envol structure gonflable orchamps vennes températureAmericain Meteorological Society
La température intérieure des structures gonflables peut grimper jusqu’à 37 degrés en été. Photo d’illustration

En cause, la température ambiante à l’intérieur des structures. Après en avoir observé une pendant plus de cinq heures en juillet 2015 aux États-Unis, ils se sont aperçus que si la température extérieure était de 33°C, elle avoisinait les 37°C à l’intérieur…

« Les crises cardiaques peuvent aussi concerner les enfants, même si elles restent rares. »

Jusqu’à 37 degrés à l’intérieur des jeux gonflables

Une chaleur risquant notamment de provoquer des vomissements et de la fièvre.

Andrew Grundstein, auteur principal de l’étude, avait précisé : « Le risque est important, faire de l’activité physique en pleine chaleur peut provoquer des troubles cardiovasculaires à l’âge adulte. Par ailleurs, les crises cardiaques peuvent aussi concerner les enfants, même si elles restent rares. »

En cette période de fortes chaleurs, la vigilance s’impose. Il est en effet conseillé de surveiller son enfant, l’hydrater toutes les demi-heures et ne pas hésiter à le placer dans un endroit frais et ombragé en le faisant boire s’il présente des signes de fatigue, de fièvre ou de nausées.

Militine GUINET

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here