Municipales 2020 : une équipe solidaire pour protéger les Hommes et la planète

0
254
municipales 2020 Besançon PCF EELV A gauche Citoyens
Les porte-paroles de "l'équipe" : Jo Gosset du collectif "A gauche Citoyens", Anne Vignot EELV et Christophe Lime du Parti communiste ©YQ
- Annonce -

(Presque) toute la gauche se met en ordre de bataille pour les municipales 2020. Les écologistes d’EELV, le Parti communiste et le collectif « à gauche citoyens » souhaitent un large rassemblement des forces de gauche. Ils ont présenté les grandes lignes d’un programme résolument à gauche.

Construire une convergence de pensée pour un projet de territoire

Pour leurs initiateurs, la plateforme s’articule autour de quatre axes : assurer une réelle transition écologique, garantir la solidarité et l’égalité des citoyens, protéger les services publics et offrir une démocratie vivante.

« Les bisontins sont fiers de leur ville de gauche »

Ils se veulent une « équipe » soucieuse de la diversité des familles politiques de toute la gauche, sans exclusivité, pour ne pas laisser la ville « à la politique des riches. « Les bisontins sont fiers de leur ville de gauche », souligne Anne Vignot.

« Un projet, une équipe, une méthode », affirme Christophe Lime, porte-parole du parti communiste. Celui qui gère l’eau et l’assainissement de l’agglomération de Besançon, le répète inlassablement : « Compte tenu des multiples compétences de l’agglomération, nous avons la volonté de créer des équipes municipales qui partagent notre projet dans les 68 communes de la future communauté urbaine. Les décisions qui engagent la vie quotidienne des habitants se prennent ensemble et pas seulement au conseil municipal de Besançon. »

Travailler sur un format de territoire 

C’est également ce qui motive Jo Gosset, porte-parole du collectif « A gauche citoyens » créé en juin 2018 pour rassembler toutes les forces de gauche en dehors de toute notion partisane. L’association entend lutter contre la politique d’austérité et antisociale du gouvernement.

Anne Vignot, au nom d’EELV, insiste sur la casse des services publics validée par les deux députés LREM de Besançon, dont Eric Alauzet. « Le démantèlement annoncé de l’ONF va avoir des conséquences catastrophiques sur la gestion raisonnable des forêts, une richesse pour notre territoire. »

La « nouvelle gauche écologiste » va engager des consultations citoyennes sur tout le territoire de l’agglomération au printemps. Le but est d’enrichir avec les habitants un projet de gouvernance à leur service. « L’équipe » se donne jusqu’au mois de juin 2019 pour rassembler toutes les forces de gauche, y compris le PS et la France Insoumise et même le NPA. Leur capacité à rassembler trouvera son aboutissement à l’automne par un programme de gouvernance résolument à gauche. Il ne peut être question d’un rapprochement avec Eric Alauzet : « La candidature d’Eric Alauzet se situe clairement à droite », souligne Christophe Lime.

YQ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here