- Annonce -

Le coup d’envoi de l’édition 2018 de la Coupe du monde de football sera donné ce jeudi 14 juin en Russie. À des milliers de kilomètres de là, les commerçants bisontins, à fond derrière les Bleus, proposent de nombreux clins d’œil à leur équipe favorite.

Rue Victor Hugo, le salon de thé Marotte & Charlie propose des petits biscuits à la cannelle et au chocolat en forme de ballons de foot ou de drapeaux tricolores. « Ma sœur Marie, la pâtissière, est une grande fan de foot. Il y a 20 ans, elle faisait la fête sur le balcon. Nous étions donc obligées de marquer le coup », confie Charlotte Lebeaupin.

Le lot de deux biscuits, l'un à la cannelle, l'autre au chocolat est vendu 5 euros chez Marotte et Charlie. © LDC
Le lot de deux biscuits, l’un à la cannelle, l’autre au chocolat est vendu 5 euros chez Marotte et Charlie. © LDC

Quelques rues plus loin, Alain Ricot propose des éclairs 100% Coupe du monde. « J’ai choisi d’en proposer deux : une aux saveurs chocolat-menthe poivrée que j’ai décoré comme un stade de foot, l’autre, à la vodka. J’ai en effet voulu rendre hommage à la Russie, pays organisateur de l’événement. »

À la vodka ou saveur chocolat-menthe poivrée, Alain Ricot revisite les éclairs pour les mettre à la sauce Coupe du Monde. À partir de 3,90€. © LDC
À la vodka ou saveur chocolat-menthe poivrée, Alain Ricot revisite les éclairs à l’occasion de la Coupe du Monde. À partir de 3,90€. © LDC

Chocolatier, confiseur, pâtissier depuis plus de 35 ans, Alain Ricot est passionné de football. Tantôt joueur, tantôt éducateur, tantôt supporter de l’OM et des Bleus, l’artisan envisage même d’élaborer une pizza avec les produits phares de la Russie : « J’imaginais de faire, pourquoi pas, une pizza avec du caviar mais j’y réfléchis encore. »

Alain Ricot est passionné de football, il a même été éducateur. © LDC
Alain Ricot est passionné de football, il a même été éducateur. © LDC

Du foot à toutes les sauces

Délicatement emballés dans des écrins tricolores, de nombreux assortiments de chocolats en forme de crampons, de joueurs ou de ballons de football ornent les rayons de la boutique Jeff de Bruges dans la Grande Rue. « Le lancement de la Coupe du monde et la fête des pères devraient faire décoller les ventes », préfigure Patricia Costa vendeuse de chocolats.

D'après les commerçants, les produits à l'effigie du Mondial 2018 devraient s'arracher pour la fête des pères. © LDC
D’après les commerçants, les produits à l’effigie du Mondial 2018 devraient s’arracher pour la fête des pères. © LDC
« De beaux souvenirs de juillet 1998 »

Déterminé à voir ses Bleus remporter une deuxième fois la coupe, Xavier Brignon a, quant à lui, opté pour un trophée de coupe du monde en chocolat, recouvert de poudre d’or alimentaire. « J’ai commandé une réplique pour avoir un modèle, ensuite nous avons confectionné un moule que nous avons ajusté pour reproduire le trophée avec le plus de précision possible. Pour cette pièce, j’utilise 250 grammes de chocolat noir grand cru, du Caraïbe 66. Puis vient l’étape du moulage avant celle du refroidissement pour que le chocolat se cristallise avant de le patiner pour lui donner un effet brillant. La dernière étape est celle de l’application du colorant alimentaire or. »

Une coupe pour les champions de gourmandise ! © LDC
Une coupe pour les champions de gourmandise ! © LDC

Beaucoup plus petite que la vraie, la Coupe « made in Besançon » a été créée pour « porter chance à notre belle équipe. Il faut la consommer le soir de la finale », s’amuse le double champion de France des desserts. « Je suis très confiant mais je n’ose pas trop le dire pour ne pas nous attirer la poisse. J’ai tellement de beaux souvenirs de juillet 1998 que j’espère revivre cela. »

Des pièces collector vendues durant toute la compétition

Coupe du monde en chocolat noir, en vente 25€ pièce chez Xavier Brignon. © LDC
Coupe du monde en chocolat noir, en vente 25€ pièce chez Xavier Brignon. © LDC

Vendues 25€ l’unité, les coupes du monde tout chocolat s’arrachent comme des petits pains : « On en produit en continue car ça cartonne fort, surtout en ce moment avec la fête des pères qui approche… Ce sont des pièces collector que nous vendrons tout au long de la compétition ».

Bref, le mondial se savoure de plusieurs façons.

Louise De Châteaublanc

Marotte & Charlie, 11 rue Victor Hugo ; Maison Alain Ricot, 23 rue de la République et La Passion des Pains, 67 Rue de Belfort ; 
Jeff de Bruges, 37 Grande Rue ; 53 rue de Vesoul.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here