- Annonce -

À l’issue de 48 heures de garde à vue, l’homme suspecté d’avoir tué Jeanine Dessay, retrouvée grièvement blessée dans les toilettes d’un supermarché de Pontarlier lundi, a été mis en examen pour « homicide volontaire avec préméditation ».

C’est un crime d’une rare violence qui s’est produit lundi dans les toilettes du Géant Casino de Pontarlier. L’autopsie pratiquée ce mercredi sur le corps de la victime révèle qu’elle a reçu 19 coups de couteau. Un véritable acharnement.

C’est les caméras de vidéosurveillance, situées près des toilettes et des objets lui appartenant retrouvés sur place, qui ont permis aux policiers d’identifier clairement l’homme suspecté. Ce dernier a agi à visage découvert, comme l’a précisé Christian Molle, vice-procureur de la République lors d’un point presse organisé à Besançon ce mercredi.

La rapidité des enquêteurs et la vidéo-protection de la ville de Pontarlier ont permis de retracer précisément l’itinéraire du suspect.

Un acte prémédité ?

D’après les enquêteurs, l’homme de 42 ans séjournait depuis une semaine dans un hôtel de Pontarlier. Lundi aux alentours de 10h30, il a fait le chemin à pieds jusqu’au centre commercial. Sur place, il s’est directement dirigé vers les toilettes femmes où la victime s’est également rendue. Avait-elle rendez-vous avec son meurtrier ?

À ce stade de l’enquête, aucun élément ne laisse penser qu’ils avaient convenu d’un rendez-vous ou qu’ils se connaissaient.

homicide pontarlier
Le suspect a été mis en examen pour « homicide volontaire avec préméditation » et placé en détention préventive ce mercredi en fin d’après-midi. DR

Après avoir asséné 19 coups de couteau à la victime (l’objet du crime n’a toujours pas été retrouvé par les enquêteurs, Ndlr), l’homme a quitté les lieux avant de regagner l’hôtel à pied. C’est là qu’il a été interpellé, seulement quelques heures après les faits.

En apparence assez isolé, le suspect a pour l’instant refusé d’expliquer son geste aux enquêteurs. On sait néanmoins qu’il est multirécidiviste puisqu’il a été condamné à six reprises en France entre 2003 et 2016 pour des affaires de trafic de stupéfiants et atteinte aux biens et vols avec violences. Il venait notamment de purger une peine de cinq ans en Suisse pour des vols avec armes.

À l’issue des 48 heures de garde à vue, le suspect a été présenté devant le juge en fin d’après-midi ce mercredi. Il a été mis en examen pour « homicide volontaire avec préméditation » et placé en détention préventive.

Quant à la victime, un hommage lui sera rendu vendredi à Pontarlier à 18h30 place d’Arçon.

Militine GUINET

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here