- Annonce -

Le gouvernement va-t-il faire marche arrière ? Appliquée depuis le 1er juillet dernier, la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires, a suscité de vives réactions. Il y a quelques jours, en pleine crise des Gilets jaunes, le Premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé de possibles ajustements de la mesure.

Précipitée ? Peut-être. Après la grogne, l’heure est aux premiers bilans sur la limitation à 80km/h. En annonçant que l’année 2018 avait atteint son plus bas niveau de tués sur les routes françaises lundi dernier, le Premier ministre a laissé entendre que la réforme pourrait être révisée  : « Au cours du mois de février, je ferai connaître département par département les chiffres à chaque président de conseiller départemental. [Chacun] pourra réagir et faire part de ses propositions.»

Un coup de frein sur une mesure qui ne fait toujours pas l’unanimité six mois après sa mise en application. Le 14 janvier dernier, à la surprise générale, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, avait déclaré à La Dépêche : « Si le 80 km/h n’a servi à rien en termes de sécurité routière, nous pourrons revenir au 90 km/h. »

sécurité routière castaner
« Si le 80 km/h n’a servi à rien en termes de sécurité routière, nous pourrons revenir au 90 km/h », avait déclaré Christophe Castaner à la mi-janvier. DR

Le 28 janvier, Édouard Philippe a lancé le débat sur la limitation tant controversée. Préfets ou présidents de conseils départementaux pourraient ainsi décider au cas par cas, quels tronçons conserveraient la limitation ou non.

Si, d’après le gouvernement, la réforme a fait ses preuves avec 116 morts en moins sur les routes françaises, elle est pour certains, synonyme de la multiplication des accidents.

Des accidents en hausse dans le Doubs

D’ailleurs, le département du Doubs fait figure de mauvais élève. Hier, le bilan statistique de l’année 2008 en matière de délinquance et d’insécurité routière dévoilé par le préfet révèle une hausse des accidents (+ 22%) et des blessés (+ 18%) sur les routes du Doubs. En tout, 37 morts ont été recensés. Une précision tout de même, sur ces 37 victimes, 40% des accidents étaient liés à l’alcool et/ou aux stupéfiants.

accident sécurité routière 80 km/h
Sur les routes du Doubs, les accidents ont grimpé de 22% et les blessés de 18% en 2018. DR

Franck, est chauffeur routier depuis une quinzaine d’années dans la région. Chaque jour, il sillonne les routes de France, et parfois au-delà, pour livrer de la marchandise.

« Les gens doublent n’importe où »

Constamment au volant donc, il a constaté une baisse significative de la prudence chez les conducteurs : « J’ai remarqué que les automobilistes sont de plus en plus inconscients depuis le 1er juillet dernier. Ils se permettent moins de distance de sécurité entre les véhicules, ils sont plus facilement tentés de regarder leurs téléphones car ils s’ennuient en lignes droites… J’en ai aussi vu qui roulaient à gauche car ils étaient distraits ! »

Il poursuit : « Il y a aussi ceux qui roulent bien en dessous, à 70 par exemple. Ça énerve ceux qui sont derrière et les gens doublent n’importe où. » Sans parler de ceux qui ne respectent pas la limitation…

« Cette mesure favorise l’hypovigilance car de plus en plus de conducteurs font autre chose en même temps. »

« Cette mesure favorise l’hypovigilance car de plus en plus de conducteurs font autre chose en même temps. Ou alors, ils sont rivés sur le compteur et ne sont plus attentifs à ce qui se passe sur la route. C’est très dangereux. Avec la limitation, il y a peut-être moins de morts, mais plus d’accidents, moins graves, sans doute… », ajoute-t-il.

La sécurité, vraiment ?

« Il aurait fallu s’y prendre autrement pour augmenter la sécurité. » Un confrère renchérit : « Ils disent qu’il y a eu moins d’accidents. Peut-être, mais, il faut dire aussi que les gens ont moins pris la route ces derniers mois notamment à cause des blocages de Gilets jaunes et de la hausse du carburant. Pour plus de sécurité, ils auraient mieux fait de conserver le droit aux oreillettes en conduisant que d’abaisser la vitesse car les automobilistes font tout sauf conduire de nos jours ! »

Militine GUINET

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here