- Annonce -

Samedi soir sur TF1, 30 miss régionales seront en compétition pour coiffer le diadème très convoité, celui de Miss France 2019. Du haut de ses 18 ans, Lauralyne Demesmay défendra les couleurs de la Franche-Comté. Avant le grand soir en direct du Zénith de Lille, elle livre ses secrets forme et beauté.

Sacrée Miss Franche-Comté le 20 octobre dernier à Belfort, Lauralyne Demesmay enchaîne depuis, les interviews, les séances photos et les répétitions. À quelques jours du grand show, elle ne lâche rien. « Je compte tout donner ! », assure l’étudiante en prépa Hautes écoles de commerce (HEC) au lycée Carnot de Dijon (Côte-d’Or).

Justement, pour être au top samedi soir, la belle originaire de Devecey dans le Doubs, a quelques recettes. Elle en dévoile quelques unes…

« Je fais beaucoup de sport pour rester en forme. J’ai pratiqué l’équitation dix ans en sport étude et je me suis mise à la boxe anglaise. Ce sport me permet de travailler tout mon corps, c’est-à-dire les bras, le dos, les abdominaux, les jambes et bien sûr, le cardio. Je m’exerce aussi grâce à la fitness et à la zumba. » Elle insiste : « Quand on est Miss, il faut être dynamique ! »

« Je compte tout donner ! », assure Lauralyne Demesnay, prétendante au titre de Miss France 2019. © Gaël Pernet
« Je compte tout donner ! », assure Lauralyne Demesmay, prétendante au titre de Miss France 2019. © Gaël Pernet
Du comté et des tartines de cancoillotte au petit-déjeuner

Côté alimentation, la même rigueur est de mise : « Je ne mange pas de sucreries et je ne bois pas de sodas », lâche-t-elle avec détermination.

Fière de ses origines, Lauralyne Demesnay n’hésite pas une seconde à rappeler son amour pour les produits issus du terroir local. « Je suis une vraie Franc-Comtoise ! Tous les matins, je prends un bon petit-déjeuner avec du jambon, des tartines de cancoillotte et de comté. C’est très important pour bien commencer la journée. »

Entre ses études en classe préparatoire, ses obligations de Miss et sa passion pour le sport, les journées de la candidate à Miss France 2019 sont bien remplies. Que mange-t-elle en cas de fringale ? « Je conserve toujours une poignée de noix dans mon sac à main pour pouvoir en grignoter si j’ai un petit creux. Ces fruits secs sont parfaits pour tenir le coup durant une longue journée. »

« Manger sainement est crucial pour être en bonne santé avant tout. »

Véritable ambassadrice de la bonne hygiène de vie, Lauralyne souligne l’importance d’une alimentation équilibrée : « Je mange beaucoup de légumes et bois beaucoup d’eau. Manger sainement est crucial pour être en bonne santé avant tout. »

La reine de beauté ne semble pas s’accorder beaucoup d’écarts, mise à part… « le fondant au chocolat noir ! C’est mon péché mignon ! Je n’en mange pas souvent même si on peut se faire plaisir en préparant des desserts peu caloriques ». Elle l’affirme : « Le sport et une alimentation saine m’aident à garder la ligne ».

« On doit être parfaites de partout »

Si son joli sourire est de loin sa meilleure arme de séduction massive, la Miss Franche-Comté s’adonne néanmoins à quelques rituels beauté : « Ongles, cheveux, peau, on doit être parfaites de partout. Pour être miss, il faut aimer prendre soin de soi, se maquiller et se coiffer, ça tombe bien puisque je suis passionnée de mode ».

« Être miss ce n’est pas seulement un physique »

Mannequin depuis l’âge de 14 ans, Lauralyne en est convaincue : « Être miss ce n’est pas seulement un physique ».

D’après celle qui souhaiterait, plus tard, travailler dans le commerce international : « L’image des Miss a évolué en même temps que l’image des femmes dans la société. C’est la raison pour laquelle nous sommes aussi évaluées sur notre niveau de culture générale. Aujourd’hui, nous représentons l’image d’une femme libre et indépendante, qui se sent belle, étudie et fait du sport ».

« Le sport et une alimentation saine m’aident à garder la ligne », assure la jeune femme. © Gaël Pernet
« Le sport et une alimentation saine m’aident à garder la ligne », assure la jeune femme. © Gaël Pernet
Quels conseils donner à celles qui voudraient suivre le même chemin ?

« Dans un premier temps, il faut croire en soi et ne surtout pas douter de ses capacités à aller loin. L’audace est un plus pour franchir les différentes étapes de la compétition. Il faut aussi savoir rester humble. Porter une écharpe engage des responsabilités. Devenir l’ambassadrice de la région demande également beaucoup de travail et d’investissement, notamment pour réussir à concilier les études, sa vie personnelle et les sollicitations publiques. Devenir Miss c’est aussi savoir être proche du public, être souriante  et renvoyer de la sympathie. »

Une Miss engagée

«  Si j’avais la chance d’être élue Samedi, je pourrais faire encore plus de choses pour aider les autres »

Belle, intelligente, sportive, dynamique…. Lauralyne Demesmay est également très engagée dans le domaine associatif : « Je suis bénévole au Secours Populaire et  je soutiens la lutte contre le cancer du sein. Je suis aussi la marraine de l’association “Autiste : mon école pour grandir” à Montperreux dans le Doubs. S’investir pour venir en aide aux plus fragiles me tient à cœur. Si j’avais la chance d’être élue Miss France samedi, je pourrais faire encore plus de choses pour aider les autres ».

En route vers la finale ! DR
En route vers la finale ! DR

Samedi soir, elle compte « donner le maximum » en espérant que « la mobilisation des Francs-comtois soit au rendez-vous : le vote du public est très important ! » Toute la rédaction d’actucomtoise.info souhaite donc bonne chance à Lauralyne.

L’actu en plus« La Franche-Comté n’a jamais gagné la compétition », regrette la prétendante au titre de Miss France 2019. C’est vrai. Mais… en 1927, lors de la troisième élection de Miss France, c’est Roberte Cusey, Miss Jura, qui remporta et succéda à Pauline Pô, élue en 1921. Le concours de beauté avait en effet été suspendu pendant cinq ans. C’est d’ailleurs en 1927 que le terme « Miss France » est apparu pour la première fois.
Militine GUINET
Élection de Miss France 2019, samedi 15 décembre sur TF1 à 21h.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here