- Annonce -

Promesse électorale du candidat Jean-Louis Fousseret en 2014, le centre des cultures urbaines a été officiellement inauguré ce samedi. Les 2 000 m² couverts accueillent une dizaine d’associations sous l’égide de l’association sportive d’éducation populaire (ASEP).

« Outil novateur unique en Bourgogne Franche-Comté » comme l’a rappelé le maire de Besançon, le centre des cultures urbaines répond au besoin croissant de nombreux jeunes bisontines et bisontins. Complémentaire des skate-parcs et autres lieux de pratique des sports urbains ou du street art, ce nouveau centre va leur permettre de s’entraîner et d’exercer leurs talents à l’abri des intempéries sept jours sept.

Cinq cent mille euros d’investissement

Il a fallu que les deux clubs de tennis de Besançon fusionnent et se regroupent sur le site de Trépillot pour envisager la réaffectation des lieux. L’énergie déployée par Philippe Vuillemin, responsable du développement des cultures urbaines à l’ASEP, a fait la promotion du lieu auprès d’une dizaine d’associations de pratiquants. Ils se sont appropriés les lieux et assurés bénévolement l’installation des équipements. De leur côté, la municipalité, le département et la région ont subventionné les travaux nécessaires pour en faire un lieu pluridisciplinaire.

Espace sportif et culturel
skate park centre des cultures urbaines Besançon
Les anciens courts de tennis ont été réaménagés par les associations©YQ
centre des cultures urbaines Besançon BMX free style
La pratique du BMX free style est désormais possible toute l’année à l’abri au centre des cultures urbaines©YQ
centre des cultures urbaines Besançon Hip hop
Le Hip hop a toute sa place au centre des cultures urbaines de Besançon. YQ
centre des cultures urbaines Besançon
Étonnants sauts de Parkours. ©YQ

Le mélange des pratiques urbaines permet l’accès simultané à une centaine de pratiquants de skate, roller, BMX, parkour, hip hop et graffeurs. Le lieu n’est accessible qu’aux pratiquants inscrits dans la dizaine d’associations qui gère les plannings du site. La grande amplitude horaire proposée par le service des sports de la ville de Besançon et l’ouverture sept jours septs va attirer de nouveaux fondus de Hip Hop ou les traceurs qui se jouent des mobiliers urbains.

centre des cultures urbaines
Des fresques du graffeur bisontin, Soyane un graffeur bisontin sont à découvrir. ©YQ

À un an des prochaines échéances municipales, Jean-Louis Fousseret, en réaffirmant la réalisation d’une promesse électorale de 2014, renvoie les multiples candidats aux promesses qu’ils devront tenir. Celle-ci a été tenue. Elle va permettre à des milliers de jeunes bisontins de pratiquer des sports et activités urbaines en toute sécurité et à l’abri. Ça méritait d’être souligné.

YQ
Association partenaires : AGFC-Besançon.com (Roller) ; Sirroco skate club et FCLF (skate et long skate); La Souche (BMX) ; Association des Traceurs Bisontins (Parkour) ; KCD Crew (Hip-hop) ; Slak Passion et spotlight (graffitis).

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here