La sécurité du quotidien à Planoise, ça marche !

0
711
rodéos à moto
Les rodéos à moto pourrissaient la vie des habitants du quartier de Planoise DR
- Annonce -

Certains doutaient de l’efficacité de la police de sécurité du quotidien (PSQ) à Planoise. Depuis l’arrivée de la petite dizaine d’agents en tenue au commissariat de Planoise, le quartier s’apaise.

Les rodéos, c’est fini !
rodéos à moto Besançon
Les scooters étaient loués par une société de location installée place Cassin à Planoise DR

La police a mis fin à l’activité lucrative de ce loueur de véhicules installé place Cassin à Planoise. Bien connu de la justice, le jeune homme de 27 ans avait déjà 9 condamnations à son casier judiciaire pour des affaires de stupéfiants et d’infractions à la conduite. Mardi matin, une perquisition a permis de mettre la main sur 23 engins (scooters, vélos électriques et moto-cross) loués avec des plaques maquillées ou masquées à de nombreux mineurs du quartier. Ils pouvaient ainsi se lancer en toute impunité pour des rodéos urbains, à Planoise mais également dans le centre-ville de Besançon.

Le calme va-t-il revenir à Planoise ?
Rodéos urbains Besançon
Agathe Bossion, commissaire de police et Etienne Manteaux le procureur de la République de Besançon

Pour Etienne Manteaux, le procureur de la République de Besançon, l’interpellation du gérant de cette « étrange » société légale et surtout la saisie des 23 engins, vont apaiser le climat d’insécurité qui régnait dans le quartier. Plusieurs interpellations ont déjà eu lieu suite à ces rodéos. Souvent mineurs, les jeunes délinquants louaient des scooters de plus de 125cm3 en toute illégalité.

C’est l’action discrète et quotidienne des agents affectés à Planoise qui a conduit à l’opération de police judiciaire du mardi 25 juin. Les policiers avaient remarqué depuis plusieurs semaines des allers et venues suspectes de jeunes mineurs dans cette agence de location.

Pour la commissaire Agathe Bossion qui a en charge les policiers en tenue, cette opération s’inscrit dans les succès de la police de la sécurité du quotidien à Besançon et particulièrement à Planoise.

3 ans de prison pour le loueur de scooters

Le gérant de la société de location encourt une peine maximale de 3 ans de prison. Les chefs d’inculpation vont de l’incitation à commettre des infractions, la location de véhicules non conformes et la complicité de la mise en danger de la vie d’autrui. L’enquête se poursuit et va probablement conduire à de nouveaux délits d’ordre économique et financier à l’encontre du loueur.

Cette opération de police s’inscrit enfin dans les objectifs de prévention de la délinquance par les forces de l’ordre. La saisie des véhicules va permettre aux habitants de se promener dans les parcs et allées du quartier en toute sécurité. La force publique reprend pied dans ce quartier de non-droit, il faut le souligner.

Yves Quemeneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here