- Annonce -

Pour sa 28ème édition, la Ronde de l’Espoir du Doubs va conduire une trentaine de cyclistes sur les routes du département, alternant la plaine et le haut-Doubs. Le but est de dépasser cette année les 20 000 euros collectés en 2017 dans les communes traversées par les amateurs de la petite reine.

La Ronde de l’Espoir : une histoire née en 1991

Deux bénévoles passionnés de cyclisme ont fondé cette association en 1991 dans le but de collecter des fonds pour la ligue contre le cancer, en organisant sur trois jours un circuit cycliste. L’association compte aujourd’hui une cinquantaine de membres, sympathisants et participants à la ronde de l’espoir. Au fil des années, les cyclistes sont entourés d’une équipe logistique pour sécuriser le parcours routier et organiser les haltes et les collectes dans les villages traversés.

Jean-Luc Bouilleret, Archevêque de Besançon et Jean-Marie Vivot, Président de la ronde de l'espoir ©YQ
Jean-Luc Bouilleret, Archevêque de Besançon et Jean-Marie Vivot, Président de la ronde de l’espoir. © YQ

Jean-Marie Vivot, le Président de la Ronde de l’espoir l’affirme : « En 28 ans, l’association a collecté 210 000 euros sur 13 000 kilomètres parcourus, à l’assaut de 15 000 mètres de dénivelés ». La démonstration est faite de l’effort physique au service des malades.

Édition 2018 sous les auspices de l’Archevêque de Besançon
JL Bouilleret et T Maire du Poset : l'alliance du spirituel et du temporel au service de la lutte contre le cancer ©YQ
Jean-Luc Bouilleret et Thierry Maire du Poset : l’alliance du spirituel et du temporel au service de la lutte contre le cancer. © YQ

Jean-Luc Bouilleret, féru de vélo, a troqué la soutane contre un short de cycliste pour accompagner l’équipe de la ronde de l’espoir sur les 149 kilomètres de l’étape entre Besançon et Belleherbe ce vendredi 7 septembre. À ses côtés, roulera Thierry Maire du Poset, le Maire de Rennes-sur-Loue et conseiller départemental. L’élu, agriculteur bio de son état, fera le lien entre pouvoir spirituel et temporel.

Trois jours de ronde solidaire

La ronde de l’espoir n’est pas une compétition sportive (même si les dénivelés comtois sont parfois durs à escalader). Manifestation de solidarité avec les malades du cancer, elle a contribué par les dons recueillis à un meilleur accueil de proximité des malades, à participer à la construction de la maison des familles dans le cadre de l’Institut fédératif du cancer de Franche-Comté.

Le premier jour emmènera la trentaine de cyclistes de Besançon vers Roche-lez-Beaupré, Roulans, Baume-les-Dames puis Aïssey, Randevillers et Belleherbe sur 149 kilomètres et 1920 mètres de dénivelé positif.

Samedi 8 septembre, ils prendront la route de Longeville-Mont-d ’Or en passant par Pierrefontaine-les-Varans, Epenoy, Sombacour et Mouthe, traversant 34 communes sur 143 kilomètres et 1600 mètres de dénivelé positif.

Le dernier jour, les coureurs rejoindront Pontarlier en passant par Métabief, les Fourgs, Villers-le-lac et Montbenoît : 104 kilomètres et 17 communes traversées pour clôturer cette 28ème édition.

L’association compte bien dépasser la collecte de 2017. Dans chaque village traversé, une urne sera à la disposition des habitants et des cyclistes et visiteurs de passage.

YQ
Pour obtenir la liste des villages traversés pendant ces trois jours : ronde.espoir@orange.fr / danis.yves@orange.fr / jmvivot@aol.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here