- Annonce -

Quelques jours après que Besançon ait été élue « Capitale de la biodiversité 2018 », le premier conseil de la forêt a été mis en place ce 29 octobre 2018. Cette instance consultative représentant tous les usagers de la forêt est la première de ce type en France. Le conseil est destiné à donner des avis sur la gestion des forêts communales de Besançon.

La Ville de Besançon a mis en place un conseil de la forêt. Une instance consultative dont la mission sera de poursuivre le travail et la réflexion engagés sur la gestion de la forêt sur le territoire bisontin. DR
La Ville de Besançon a mis en place un conseil de la forêt. Une instance consultative dont la mission sera de poursuivre le travail et la réflexion engagés sur la gestion de la forêt sur le territoire bisontin. DR
L’ONF en charge de la gestion des forêts bisontines

Marc Nouveau, le directeur de l’agence ONF de Besançon aura la charge, en collaboration avec le conseil de la forêt et les services de la ville, de gérer au mieux les 6 000 hectares de forêts sur l’ensemble de l’agglomération dont 2 035 hectares sur la seule commune de Besançon, et d’appliquer les préconisations du conseil de la forêt.

37% de la superficie communale est boisée : la forêt de Chailluz bien sûr (1 611 hectares) mais aussi les bois qui recouvrent la ville aux sept collines (236 hectares) et le bois d’Aglans (188 hectares). L’objectif de cette couverture forestière exceptionnelle dans une ville de la taille de Besançon est multifonctionnel. Avec un budget annuel de 600 000€, la forêt doit être productive, écologique et sociale.

« Personne n’a le monopole de la nature »

« Les évolutions climatiques nous obligent à plus d’incertitudes et moins de certitudes »

Égratignure légère à Anne Vignot, son adjointe chargée de l’environnement, Jean-Louis Fousseret insiste sur l’importance d’une vision à long terme pour protéger les ressources naturelles, loin des querelles politiciennes. « Les évolutions climatiques nous obligent à plus d’incertitudes et moins de certitudes. » Besançon a un massif forestier planté de 85% de feuillus (chênes et hêtres principalement) et de 15 % de conifères aujourd’hui. Nous devons réfléchir à planter des espèces plus diversifiées et plus résistantes pour répondre aux besoins dans 30 à 50 ans, poursuit le maire.

Les rencontres pour la forêt de demain

La démarche du Conseil de la forêt a pour objectifs d’identifier les pratiques actuelles dans la forêt, d’écouter les attentes des usagers (professionnels du bois, associations de protection de la nature, promeneurs, sportifs, chasseurs…) et de créer une culture commune autour de la forêt.

Si les sites naturels bisontins participent à la qualité de la vie des habitants, leur entretien et leur développement influent sur l’attractivité économique de la ville. Dans les choix d’implantations industriels, les entrepreneurs optent aussi pour la qualité de vie qu’ils vont offrir à leurs collaborateurs. Il y a donc bien un équilibre entre des objectifs écologiques et économiques.

Besançon Naturellement Forestière
biodiversité Besançon Doubs
Besançon capitale de l’éducation à la biodiversité. © Jean-Charles Sexe – Ville de Besançon

Pour la ville qui s’intitule « Biodiverçité », les enjeux du développement durable sont multiples : produire une énergie propre et d’un coût abordable grâce aux 6 500m3 de bois récoltés par an ; avoir une mission pédagogique auprès des enfants avec « la petite maison dans la forêt » qui accueille 4 000 scolaires par an ; protéger les ressources en eau propre en captant mieux les eaux pluviales ; assurer et maintenir le stockage des 280 000 tonnes de carbone ou encore réguler la faune sauvage grâce à une chasse maîtrisée et contrôlée

L’écologie réelle et l’écologie ressentie sont souvent affaire de sémantique. Quand Anne Vignot parle de « gestion de la population animale », Jean-Louis Fousseret évoque la « chasse ». Lorsque le public « ressent » des coupes excessives d’arbres, l’ONF parle de coupes réelles et de régénération de la forêt.

biodiversité Besançon Chailluz Conseil de la forêt
Avec ses 2035 hectares de forêts avoisinantes et ses espaces verts, Besançon est la 1ère ville verte de France © DR

Besançon bénéficie d’un environnement forestier exceptionnel. Il appartient à chacun des habitants de mieux se l’approprier et de le protéger, c’est aussi le sens du travail entrepris par le Conseil de la forêt.

YQ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here