- Annonce -

La distillerie Heima, basée à Abbans-Dessous (Doubs), est spécialisée dans les spiritueux artisanaux, biologiques et locaux. Lancée en mars 2019, la distillerie vient de lancer son premier produit : le gin baptisé Ursa Minor. Produit phare de l’entreprise, ce gin est distillé, infusé et produit au pied des Montagnes du Jura.

En mars dernier, Julien Mariotte, créateur-cueilleur, a décidé de créer sa propre distillerie afin de proposer des produits artisanaux et biologiques réalisés à partir de la végétation régionale le tout, sans additifs ni arômes. Si pour l’instant, seul le gin est commercialisé, à terme, d’autres spiritueux vont agrandir la liste des produits fabriqués par l’entreprise dont une absinthe et un aquavit.

Pour la concrétisation de ce projet, 18 000 euros ont été investis. La campagne de financement participatif lancée pour récolter des fonds afin d’acheter l’équipement nécessaire à la fabrication 100% made in France ou la conception de la boutique en ligne a été un véritable coup de pouce puisque 8 000 euros ont été rassemblés.

Pour débuter son activité, Julien Mariotte s’est intéressé à une plante qui appartient au paysage jurassien : le genévrier. « Avec ses montagnes, ses prairies fleuries et ses forêts de résineux, le Massif du Jura est le refuge d’une nature brute et authentique. Cette formidable diversité des ressources est au cœurs de La Distillerie Heima et de son produit phare, le gin Ursa Minor », explique-t-il.

Une cueillette réglementée et contrôlée pour préserver l’écosystème local

Issu d’une macération de baies de genévrier et de trois plantes sauvages (secret de fabrication oblige) toutes cueillies à la main, suivie d’une distillation à l’alambic, le fameux breuvage révèle des notes herbacées et des accords parfumés tout en rondeur pour une dégustation pur ou en cocktail.

distillerie heima gin abbans dessous
Après la commercialisation de ce gin artisanal et biologique, devrait suivre le lancement d’une absinthe et d’un aquavit. © La Distillerie Heima

Come back du Gin, longtemps symbole du cocktail à la papa.

D’après La Distillerie Heima, ce gin est porté par le retour en force du gin tonic.

Cet alcool figure en effet parmi les segments les plus dynamiques du marché français des spiritueux avec une croissance pour 2017 de 18,5% en volume dans la catégorie « super premium ».

« Une dynamique positive sur laquelle la distillerie souhaite s’inscrire et se démarquer en proposant un gin artisanal, biologique et haut de gamme issu d’une cueillette sauvage réglementée et contrôlée », poursuit-il.

distillerie heima gin abbans dessous
Entre 1000 et 1500 bouteilles seront commercialisées dès ce mois-ci. © La Distillerie Heima
Une quantité limitée pour garantir la qualité

Pour garantir la qualité de ce spiritueux, la production est limitée : « entre 1000 et 1500 bouteilles seront commercialisées dès ce mois de septembre ». En vendant la bouteille de 50 cl à 51 euros, la distillerie vise un chiffre d’affaires de 30 000 euros pour la fin de l’année. « On espère doubler les ventes pour 2020 », indique Julien Mariotte. C’est bon, c’est bio, local, c’est artisanal, mais ça reste à consommer avec modération, bien sûr…

Militine GUINET
Gin local, Ursa Minor de La Distillerie Heima à trouver chez les cavistes, épiceries fines de la région et à partir du 15 septembre sur la boutique en ligne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here