- Annonce -

Nicolas Surlapierre, conservateur en chef du Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon © C. Dufay

Nous terminons notre itinérance artistique en compagnie de Nicolas Surlapierre, avant l’ouverture au public prévue vendredi 16 novembre à 19h00. Il nous entraîne dans les merveilles de la fin de la Renaissance italienne. Après une halte au siècle des Lumières, il nous fait découvrir une oeuvre de Matisse qui enchanta Georges Besson.

Portrait d’homme (Bernardo Strozzi, vers 1632-1644)

Bernardo Strozzi est l’un des peintres génois les plus accomplis et célébrés de sa génération. Né en 1581, il sera formé par un peintre siennois installé à Gênes. Strozzi emprunte à Rubens ses coloris denses mais reste fidèle à l’école de peinture génoise, de culture autant latine que nordique.

Beaux-Arts Besançon Strozzi
Portrait d’homme – Bernardo Strozzi, vers 1632-1644 © C. Choufflet

Le jeune peintre produit ses premières œuvres dans le cadre du monastère San Barnaba à Gênes où il est capucin puis rapidement ordonné prêtre. Il quitte le monastère en 1609 lorsque sa mère tombe malade et se consacre pleinement à la peinture. A sa mort en 1630, il refuse de réintégrer le monastère et doit choisir la fuite, qui le mènera à la Sérénissime (Venise).

Le portrait d’homme exposé au musée de Besançon, est caractéristique des influences des maîtres anciens dans le traitement chromatique des œuvres de Strozzi. Le jeune homme semble surgir de la pénombre. La luminosité de l’incarnat (ton rouge du visage) et la densité de la matière, servie par une touche grasse, onctueuse et généreuse, sont typiques de la manière de Strozzi dans sa période vénitienne.

Son talent reconnu lui permettra d’obtenir une grande célébrité et une position sociale élevée à Venise. Il obtient ainsi de nombreuses commandes publiques, en particulier des personnalités vénitiennes.

Saint Roch (Giambattista Tiepolo, vers 1730-1735)

Cette toile, de petite dimension, fait partie d’un ensemble de vingt-deux peintures commandées par la « Scuola di San Rocca » à Venise. Il s’agit de variations autour de la figure de Saint Roch. Les « Scuole » étaient des institutions typiquement vénitiennes destinées à l’entraide et à la bienfaisance qui ont joué un rôle majeur dans l’activité artistique de la ville.

Saint Roch est né à Montpellier en 1295. Ayant donné toute sa fortune aux pauvres, il partit soigner les habitants d’Acquapendente atteints de la peste. Contaminé lui-même, Saint Roch partit mourir dans une forêt avant qu’un ange guérisseur fasse jaillir une source pour étancher sa soif et le guérir de la maladie. Le culte du saint se développa dans toute l’Europe au XVème siècle ; on trouve en particulier de nombreuses chapelles à son nom sur le Chemin de Compostelle.

Beaux-Arts Besançon Tiepolo Saint Roch
Saint Roch – Giambattista Tiepolo, vers 1730-1735 © C. Choffet

La toile présentée à Besançon, issue du legs du peintre Jean Gigoux, est extrêmement sobre. Le contraste est saisissant entre le corps du saint et le mur ocre. L’arrivée de l’ange guérisseur est placée hors du champ de la toile, simplement suggérée par le geste respectueux du saint.

Giambattista Tiepolo est surtout reconnu pour ses qualités de grand décorateur et la virtuosité  de ses fresques à Madrid et à Würzburg. L’œuvre exposée au musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon atteste aussi de l’aisance du peintre dans les petits formats.

Nature morte au lierre (Henri Matisse – 1916)

Partie de la donation de Georges et Adèle Besson, cette toile reflète le goût précis de collectionneurs des époux Besson. Georges Besson avait coutume de dire qu’il ne possédait pas de réelle fortune et qu’il n’avait pas pu s’offrir des toiles plus conséquentes du peintre né au Cateau-Cambrésis en 1869 et mort à Nice en 1954.

nature morte au lierre - Besson
Henri Matisse – Nature morte au lierre 1916 © DR

Dans cette toile, Matisse installé à Vence dans les Alpes-Maritimes pendant le premier conflit mondial, offre un résumé de ses préoccupations techniques, comme l’utilisation de l’espace qu’il a pu observer chez les cubistes et principalement Georges Braque et Pablo Picasso. La construction de l’espace permet au peintre de mettre en valeur le nu sans en faire un écrin. La poterie, la branche de lierre et les fruits sont dénués de tout chiqué et le tableau n’est jamais déséquilibré. Pour Matisse, rien ne devait venir contrarier le mouvement qui signifie volupté et bien-être.

De la Haute Antiquité au XXème siècle, le musée de Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon possède l’une des plus riches collections des musées de France. L’architecte bisontin Adelfo Scaranello a offert une nouvelle enveloppe lumineuse aux milliers d’œuvres exposées, tout en restant fidèle au bâtiment d’origine imaginé par Pierre Marnotte et la conception totalement atypique de Louis Miquel.

Loin des querelles parfois politiciennes qui ponctuent la vie bisontine, Jean-Louis Fousseret a su imposer une réhabilitation ambitieuse parfaitement réussie. C’est bien aussi de le reconnaître.

YQ

L’actu en plus : 

Inauguration du Musée des Beaux-arts et d’archéologie : les conditions de circulation.

Besançon inaugurera demain son musée en présence du Président de la République et du Ministre de la Culture. La Ville de Besançon souhaite informer les bisontins des conditions d’accès au musée et des conditions de circulation au centre-ville.

Le secteur place de la Révolution sera accessible au public uniquement par la rue Courbet après contrôle de 7h à 14h.

Toutes les bornes automatiques du centre-ville seront maintenues en position haute de 7h à 14h. La circulation automobile sera de ce fait interdite rue des Granges et Grande rue. La Police municipale sera mobilisée pour guider et informer les usagers.

Concernant les transports publics, le tramway fonctionnera normalement jusqu’à 9h. De 9h à 14h, les lignes de tramway se retourneront à Chamars et à République. L’ensemble du réseau sera desservi à l’exception du centre-ville pendant ces horaires. A 14h, le réseau de transport reprendra son fonctionnement normal.

Enfin, la rue de la Préfecture et le quai de Strasbourg seront fermés à la circulation de 5 à 16h.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here