Incendie volontaire aux 408 : le MoDem affiche ses propositions d’actions

0
611
incendie 408 besancon
"Un acte criminel qui ne cause pas de tort aux élus mais aux habitants du quartier de la Grette", dénonce le Maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret - DR
- Annonce -

Consternation à Besançon : une halte-garderie et une ludothèque ont été volontairement incendiées lors de la soirée du nouvel an, dans le quartier des 408. L’occasion pour les élus MoDem de Besançon de reformuler leurs propositions d’actions concrètes aux bisontins.

Des bâtiments inutilisables, des habitants indignés, des familles éplorées, des jeunes en colère, des enfants sans structure d’accueil, des jeux et jouets détruits, une centaine de milliers d’euros de travaux… Tel est le lourd bilan causé par l’incendie déclenché volontairement dans la nuit du 31 décembre 2017 au 1er janvier dans la maison de quartier de la Grette à Besançon.

« Une tradition imbécile »

Des actes sévèrement condamnés par les élus de tous bords, qui prônent « l’unité », des « décisions concrètes » et des « discours de fermeté », face à de tels actes criminels. C’est d’ailleurs le cas des élus MoDem, qui saisissent une nouvelle fois l’occasion, pour assurer aux populations, leur soutien et leur volonté à continuer à être force de propositions : « Nous sommes consternés devant cette imbécile tradition de la soirée du réveillon d’incendier des véhicules, parfois seul moyen de transport pour se rendre à son travail, des poubelles qui maintiennent un espace public propre et agréable ou ici des locaux dont la fonction est la garde et l’éveil des enfants. Ces actes criminels sont d’une lâcheté et d’une bêtise sans nom », déclarent Odile Faivre-Petitjean et Laurent Croizier dans un communiqué.

Le parti centriste bisontin, qui a accueilli favorablement la demande d’expérimentation de la « police de sécurité du quotidien » et l’annonce de la création d’un groupe local de traitement de la délinquance sur le quartier de Planoise, prône, outre les actions de prévention, l’embauche de 70 policiers municipaux et la création d’une brigade de nuit ainsi que l’armement de la police municipale.

C.D

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here