- Annonce -

Jean-Louis Fousseret et les équipes de la voirie ont présenté ce mardi matin le dispositif Alerte-neige sur la commune de Besançon. Nécessité fait loi ! Les chutes de neige attendues dans les prochaines 24 heures sont anticipées et les équipes prêtes à intervenir sans délais.

Comme chaque année, la Ville de Besançon a activé son plan de viabilité hivernale depuis le 12 novembre dernier. Il reste en action jusqu’au 15 mars 2019. Entre 150 et 200 agents de la Ville sont mobilisables en cas d’épisode neigeux grâce à une cellule de veille 24h/24h en lien permanent avec les services de la météo.

Impossible de déneiger avant qu’il neige 
neige mairie de Besançon
Entre 150 et 200 agents municipaux sont mobilisés dès ce soir à Besançon. ©YQ

Dès qu’un épisode neigeux est annoncé, différentes mesures préventives sont prises par les services municipaux. L’état des chaussées est surveillé en amont par un agent patrouilleur qui évalue la situation, quartier par quartier. Grâce à ce travail de terrain, les équipes et les matériels sont immédiatement mobilisés pour traiter les voiries selon trois ordres de priorité.

Les équipes seront au travail dès ce soir aux alentours de 22h, où les premières chutes de neige sont annoncées

  • Un premier niveau de mobilisation concerne quatre circuits (les grands axes de circulation, les ponts et certains points sensibles). Ce sont 200 kilomètres de rues qui sont traités préventivement. Les équipes seront au travail sur ces axes dès ce soir autour de 22h, heure prévue des premières chutes de neige.
  • 13 circuits structurants représentant plus de 500 kilomètres de voiries sont traités dans le prolongement.
  • Enfin 25 circuits dits « inter-quartiers » sont activés dès que les réseaux structurants ont été traités. Cette voirie secondaire représente 650 kilomètres.

« Il est impossible de déneiger avant qu’il neige », rapelle logiquement Jean-Louis Fousseret. Et la météo n’est pas encore une science exacte à l’échelle d’une ville. « Il peut neiger à Chaudanne et pleuvoir à Bregille », ajoute Daniel Mourot, le patron de la voirie de Besançon.

1000 tonnes de sel en stock

La météo joue également des tours aux techniciens. Si la neige est humide, elle se traite avec du sel. Si elle est froide et sèche, elle nécessite plutôt de la saumure. La municipalité détient 1000 tonnes de sel en stock, soit environ une semaine de neige.

Les transports en commun en alerte 

Chez Ginko, les équipes d’astreinte sont en liaison permanente avec la Ville. Les lignes structurantes sont traitées en priorité (L3, L4, L5 et L6). Il ne devrait pas y avoir de perturbations importantes demain matin sur ces quatre lignes dites « Lianes ».

La neige qui gèle sur les câbles électriques peut perturber la circulation des rames de tram.

Le tram devrait fonctionner normalement sous réserve que l’alimentation électrique soit assurée. La neige qui gèle sur les câbles électriques peut perturber la circulation des rames mais n’a aucune incidence sur les rails. Les autres lignes de bus pourront connaître quelques perturbations en fonction de l’importance de l’épisode neigeux de la journée de mercredi.

La sécurité est l’affaire de tous

Déneiger devant chez soi est une obligation légale. Les chutes peuvent avoir de graves conséquences pour les piétons. Il appartient donc aux propriétaires de s’assurer de l’accès sécurisé aux maisons ou aux immeubles.

Équiper son véhicule de pneumatiques adaptés, dégivrer les vitres sont des impératifs de bonne conduite, tout en restant très prudents du fait de chaussées glissantes. Privilégier dans la mesure du possible les transports en commun est une autre solution. Enfin les piétons sont invités à s’équiper de chaussures adaptées à la neige… cela évite bien des chutes !

La Ville de Besançon est équipée, les agents mobilisés ; et si la neige ne tombe pas en abondance, ce sera un bon exercice pour les services de la voirie.

YQ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here