- Annonce -

Un homme, appelant depuis la Grande-Bretagne, a contacté le commissariat de Besançon pour se faire passer pour le meurtrier de sa compagne. Il s’agissait d’un canular téléphonique.

Les plaisanteries très douteuses semblent faire partie de la panoplie de certains individus. Mercredi soir, le commissariat de police reçoit un appel téléphonique d’un individu se disant témoin d’un meurtre à Besançon. Il indique qu’une femme, sa compagne, a été tuée en précisant le lieu et les circonstances du drame.

Étienne Manteaux, le procureur de Besançon, a dénoncé « un canular de très mauvais goût »

Lors de l’arrivée des policiers, il s’avère que l’appel était totalement sans fondement.

Un individu s’est dénoncé par téléphone, du meurtre de sa compagne. Il s’agissait en fait d’un canular. DR
« Aucun des faits dénoncés ne s’est heureusement déroulé. »

Selon le procureur de Besançon, Étienne Manteaux, « aucun des faits dénoncés ne s’est heureusement déroulé. Il s’agissait d’un canular de très mauvais goût ».

Les premières investigations mettent en lumière que l’appel téléphonique a été fait depuis la Grande-Bretagne. La police œuvre désormais pour connaître l’identité du plaisantin, lequel sera sévèrement sanctionné. L’enquête devra également révéler si les noms donnés lors de l’appel ont été pris au hasard ou si l’auteur du canular a agi par malveillance.

Les forces de l’ordre sont sur la brèche jour et nuit pour garantir la sécurité sans que des rigolos leur fassent perdre un temps précieux.

YQ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here