Le Grand Besançon s’agrandit

0
505
- Annonce -

De 178 655, le Grand Besançon passera à 192 042 habitants dès le 1er janvier 2017. 15 nouvelles communes intégreront l’agglomération suite à la nouvelle organisation des intercommunalités imposée par la loi NOTRe.  Avec cette extension, la CAGB se voit ainsi confortée dans son projet de territoire et ses nouvelles compétences, au service d’une population plus nombreuse.

« Un territoire élargi dans la cohérence et l’équilibre »

Promulguée le 7 août 2015, la loi NOTRe a confié de nouvelles responsabilités aux intercommunalités et leur a imposé une « taille minimum ». Aux portes du Grand Besançon – non concerné par ce changement, de par sa population de 180 000 habitants – de nombreuses communautés soumises à cette nouvelle exigence, ont donc du revoir leurs périmètres. C’est pour répondre à cette nécessité de redécoupage des communautés voisines, qu’a été ouvert le champ de l’élargissement du Grand Besançon.

Un périmètre élargi à 15 nouvelles communes

Crédit photo : C. Dufay Michel Jassey, maire de Devecey

Ainsi, 15 nouvelles communes intégreront la CAGB au 1er janvier 2017 : Saint-Vit, Byans-sur-Doubs, Pouilley-Français, Roset-Fluans, Velesmes-Essarts, Villars-Saint-Georges, Devecey, Bonnay, Chevroz, Cussey-sur-l’Ognon, Geneuille, Devecey, Merey-Vieilley, Palise, Venise et Vieilley. Des communes de l’ouest et du nord, deux axes de développement et de dynamique cohérents et complémentaires qui dessineront une agglomération au territoire stratégiquement plus adapté et équilibré : « Le destin des communes sera de travailler ensemble. Nous devrons faire en sorte que la parole et le pouvoir des élus locaux soient écoutés. Il nous faudra avancer tout en respectant la particularité de chaque secteur. La volonté est uniforme. Les secteurs, eux, non », précise Jean-Louis Fousseret, Président du Grand Besançon, avant d’ajouter : « Cette nouvelle CAGB sera une vraie force de frappe pour demain. »

Pour Pascal Routhier, Maire de Saint-Vit, intégrer la CAGB était une « évidence » : « Les Saint-Vitois ont fait ce choix car nous sommes dans l’axe ouest Dijon-Dole-Besançon mais aussi parce que nous faisons partie du bassin de vie de Besançon. C’est important que notre économie locale se développe grâce à la collaboration avec la CAGB ». Même constat pour Michel Jassey, Maire de Devecey, qui ajoute : « Aujourd’hui, nous ne pouvons plus penser Commune mais Territoire ».

Les avantages pour ces nouvelles communes

Crédit photo : C. Dufay De gauche à droite : Pascal Routhier, Maire de Saint-Vit, Gabriel Baulieu, 1er Vice-Président de la CAGB, Jean-Louis Fousseret, Président de la CAGB et Michel Jassey, Maire de Devecey

De nombreux nouveaux services vont désormais s’appliquer à ces nouvelles communes. Transports et Collecte des déchets seront opérationnelles dès le 1er janvier 2017, assurant la continuité et la même qualité de services pour tous les grands bisontins. Les services de transports à la demande existants autour de Devecey et Saint-Vit seront maintenus. L’offre de lignes de bus régulières montera progressivement en charge pour une application courant 2018. Enfin, dès la rentrée 2017, le Grand Besançon reprendra le transport scolaire sur les nouvelles communes.

Les parties développement économique et ZAE, habitat et politique de la ville, environnement et tourisme-culture-sport, entre autres, s’exerceront également sur ce nouveau périmètre dès la nouvelle année, avec une mise en place progressive. Une occasion pour Jean-Louis Fousseret, de rappeler l’intérêt d’appartenir à la CAGB : « Nous n’avons pas imposé cette répartition à ces nouvelles communes. Nous avons eu beaucoup de demandes. Toutes n’ont pas pu intégrer l’agglomération. Contrairement à ce beaucoup peuvent penser, la CAGB, ça n’est pas l’enfer ! » En effet, il faut savoir qu’au total 23 communes avaient demandé à intégrer la communauté. Roulans, Villers-Buzon, Corcondray, Berthelange, Mercey-le-Grand, Étrabonne, Abbans-Dessous et Abbans-Dessus, n’ont pas été retenues.

Des impacts sur la fiscalité ?

Crédit photo : C. Dufay De gauche à droite : Pascal Routhier, Maire de Saint-Vit et Gabriel Baulieu, 1er Vice-Président de la la CAGB

Une liste exhaustive de nouveaux services et compétences certes, mais beaucoup de ces nouveaux « grands bisontins » s’interrogent pourtant sur l’évolution de leurs taxes : « Les taux de fiscalité de Saint-Vit et de la CAGB sont quasi similaires. C’est aussi cela qui nous a guidé dans notre choix d’intégrer le Grand Besançon« . Quant à la commune de Devecey, Michel Jassey, distingue particuliers et entreprises : « Pour les habitants, à taux égal, c’est plutôt un gain. Pour les entreprises, cela sera une hausse de la CFE. Mais l’information était transparente. Ils bénéficieront d’une période de lissage progressif sur cinq années. »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here