Ginko répare ses erreurs

0
823
Ginko Besançon
Ginko : un réseau de transports en commun désormais efficace ? © YQ
- Annonce -

Erreurs de jeunesse de Keolis ou envie de trop bien faire de la part du Grand Besançon, la rentrée de septembre fut un grand n’importe quoi dans les transports en commun de Besançon. Agglomération et délégataire semblent avoir pris le pouls de la colère des voyageurs.

Plus de difficultés en périphérie qu’en centre-ville

L’extension du périmètre du Grand Besançon a nécessité la création de lignes nouvelles, en particulier sur le secteur de Saint-Vit. L’offre de transport n’était pas toujours adaptée aux besoins des voyageurs sur les lignes régulières comme pour les services à la demande (Ginko Proxi ou Ginko Access).

Entre mars et septembre 2018, Ginko a recensé 650 abonnés en plus sur les secteurs périphériques. Les dysfonctionnements étaient donc prévisibles. Les lignes scolaires en direction des collèges de Pouilley-les-Vignes, de Châtillon-le-Duc ou Pirey ont été particulièrement impactées par des cars en surcharge, des horaires décalés, voire pas de passages du tout.

Confort et sécurité
Michel Loyat, vice-président de Grand Besançon en charge des mobilités - Crédit photo YQ
Michel Loyat, vice-président de Grand Besançon en charge des mobilités. © YQ

Les soucis de sécurité à bord des bus de l’agglomération ont créé un début de polémique entre l’exécutif du Grand Besançon et son opposition. Michel Loyat a rappelé que les lignes Diabolo, si elles concernent surtout les scolaires, sont des lignes ouvertes à tous les voyageurs.

Pour le vice-président du Grand Besançon en charge des mobilités, la sécurité des usagers est bien entendu un impératif, mais poursuit-il : « Nous ne sommes pas dans l’application stricte de la réglementation du transport scolaire, de la compétence du conseil régional. Les passagers et donc les enfants, peuvent voyager debout. » Le patron des transports du Grand Besançon est toutefois conscient des problématiques de sécurité routière et dit « ne pas être choqué de voir un bus à moitié vide plutôt que surchargé ». Cela fera plaisir à Ludovic Fagaut qui avait fermement interpellé Michel Loyat au dernier conseil communautaire.

« Les passagers, et donc les enfants, peuvent voyager debout selon la réglementation en vigueur »

Toujours sur la question de la sécurité, un enfant ne peut rester au bord d’une route sans être pris en charge, même si le bus est complet. Refuser de prendre un enfant constitue une faute professionnelle pour les conducteurs.

Des adaptations pour améliorer le service

Depuis la rentrée du 5 novembre, le réseau Ginko a apporté plusieurs modifications importantes. Il a été mis en place des doublages systématiques sur les lignes structurellement en surcharge.

Le réseau a également adapté les horaires et les temps de parcours pour faciliter les correspondances sur les pôles d’échanges. Enfin, les services sur réservation sont améliorés et surtout mieux communiqués. Par exemple, le service « Ginko Proxi » qui permet à des voyageurs de réserver un bus amenant à une ligne régulière n’est pas assez connu des habitants des villages de l’agglomération.

Les lignes urbaines « prises d’assaut »

Sur les seuls mois de septembre et octobre 2018, la fréquentation du tram a augmenté de 9.8% par rapport à la même période de 2017. La ligne « Lianes 4 » Centre-Ville – Temis en TCSP (transport en commun en site propre) a vu sa fréquentation bondir de 44%. Ces points très positifs sont à mettre au crédit de la nouvelle organisation des lignes. Ainsi, les voyages du samedi et du dimanche ont progressé de plus de 10% sur l’ensemble du réseau.

Ginko Voit’ : un service de covoiturage en septembre 2019

Ginko va proposer en septembre prochain une application mobile pour faciliter le covoiturage dans les villages périphériques de l’agglomération bisontine. « Application et implication » a souligné Michel Loyat, le dispositif est gratuit (pour les deux parties). Il sera nécessaire de convaincre les conducteurs potentiels de prendre en charge un ou plusieurs passagers sans contrepartie.

YQ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here