- Annonce -

La séquence tourne en boucle sur la chaîne d’information en continue, CNEWS. En fin de matinée, sur le secteur Chateaufarine, des tensions ont éclaté entre riverains bloqués et gilets jaunes. Hervé Marguet, propriétaire du restaurant L’Aventure gourmande situé dans le quartier Rivotte à Besançon, est resté bloqué pendant près d’1h30 au rond-point de Chateaufarine. Exténué, il a fini par sortir de sa voiture pour manifester sa colère auprès des gilets jaunes. Filmée par des journalistes de la chaîne de télévision nationale, la scène a comptabilisé plus de 228 384 vues et a été partagée 2 571 fois.

À Besançon, des tensions ont éclaté entre gilets jaunes et riverains bloqués. L’un d’eux a été filmé par la chaîne CNEWS et a été vue plus de 221 565 fois. © Capture d’écran CNEWS
À Besançon, des tensions ont éclaté entre gilets jaunes et riverains bloqués. L’un d’eux a été filmé par la chaîne CNEWS. La vidéo a été vue plus de 228 384 fois. © Capture d’écran CNEWS

« J’ai déjà dû passer trois barrages avant d’être bloqué une quatrième fois pendant 1h30 environ ».

Hervé Marguet ne décolère pas : « Je suis parti à 10h du centre-ville de Besançon pour me rendre à Chateaufarine. J’ai déjà dû passer trois barrages auxquels j’ai aussi attendu avant d’être bloqué une quatrième fois pendant 1h30 environ ».

Dans la voiture, sa mère âgée de 79 ans et sa fille de 12 ans. Apeurées, elles craquent sous le flot d’insultes des manifestants. L’automobiliste décide alors de sortir de son véhicule pour dialoguer avec eux et tenter de passer. « Ils ne voulaient rien entendre. Quand j’ai dit que j’étais restaurateur et que je devais être à mon restaurant pour le service de 12h, ils m’ont traité de riche. Je travaille 70 heures par semaine, 7 jours sur 7… Sur la vidéo, on me voit énervé pourtant, j’ai gardé mon calme », ajoute-t-il.

Selon lui, cette journée de contestation correspond à un « mouvement anarchique où le dialogue est impossible. C’est scandaleux de ne pas laisser les gens travailler ».

Face à sa colère, les gilets jaunes l’ont finalement laissé passer et il a pu ouvrir son restaurant à midi : « Je comprends tout à fait le désarroi des gens mais empiéter sur la liberté de circuler c’est entretenir la haine entre les personnes ».

Voir la vidéo :

Des tensions ont éclaté entre les Gilets Jaunes et les riverains à Besançon

Des tensions ont éclaté entre les Gilets Jaunes et les riverains à Besançon

Publiée par CNEWS sur Samedi 17 novembre 2018

Militine GUINET

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here