- Annonce -

Depuis février, les voix s’élèvent contre un projet de poulailler géant à Flangebouche dans le Doubs. Un projet rejeté par le préfet en avril dernier. Seulement, l’agriculteur vient de déposer un nouveau dossier en réduisant le nombre de poulets à 29 000 contre 33 000. Des modifications qui ne nécessitent pas de déclaration en préfecture. Les opposants appellent à une nouvelle mobilisation ce dimanche.

Du nouveau dans l’affaire du poulailler-géant qui mobilise les habitants ainsi que les associations de protection animale et de l’environnement depuis le mois de février. Refusé par le préfet en avril dernier, le projet refait surface.

L’agriculteur qui porte le projet, également élu au conseil municipal de la commune qui doit l’accueillir, vient de déposer un nouveau dossier. « Le projet n’est pas enterré, il est revu à la baisse ! » s’insurge Virginie Vernay, présidente de l’association Humanimo, vent debout contre le projet depuis le début.

« En abaissant le nombre de poulets par bande, les normes à respecter sont moins drastiques et le projet ne requiert plus d’obligation d’enregistrement en préfecture avec avis de consultation publique. C’est donc une démarche facilitée », dénonce-t-elle.

Une pétition qui bat tous les records

« Dire non à cette maltraitance animale au format industriel. »

Selon l’association Humanimo, « l’éleveur se moque des avis du préfet, des associations et des citoyens ».

C’est la raison pour laquelle une nouvelle pétition en ligne a été lancée : « Nous avons déjà recueilli plus de 80 000 signatures ! »

Une bonne nouvelle pour la présidente : « Nous ne sommes plus les seuls à dire non à cette maltraitance animale au format industriel. La population toute entière s’en offusque. »

Flangebouches ferme-usine poulailler humanimo troutet ogm comté ldc
L’éleveur vient de déposer un nouveau dossier. DR

De nombreuses associations dont Europe Écologie les Verts Franche-Comté et la Confédération Paysanne rejoindront Humanimo ce dimanche lors d’une nouvelle manifestation à 14h à La Creuse. Les habitants sont invités à s’habiller en jaune ou déguisés en poule ou en coq.

M.G.
Pétition en ligne. 
Mobilisation dimanche 19 mai à 14h à La Creuse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here