- Annonce -

Suite à la mise en place du Répertoire électoral unique (REU), un nouveau fichier recensant les électeurs, des bugs sont susceptibles de se produire. Afin de pouvoir voter dimanche, la Ville de Besançon incite les citoyens à vérifier leur situation électorale.

Depuis le 1er janvier 2019, c’est l’Insee qui se charge de collecter toutes les données des électeurs auprès de chaque municipalité afin d’établir un fichier national nommé Répertoire électoral unique (REU).  Le but de ce fichier est d’actualiser les listes électorales en temps réel. Avant, les communes se chargeaient elles-mêmes d’établir ces listes. Le REU permet aussi d’éviter des doublons d’inscriptions pour un même électeur. Ce fichier, régulièrement mis à jour par l’Insee, offre désormais la possibilité de s’inscrire six semaines avant le scrutin. Auparavant, les inscriptions se clôturaient le 31 décembre de l’année précédant une élection.

Si ce fichier présente de nombreux avantages comme ceux énoncés plus haut et l’inscription automatique des personnes majeures, il a cependant causé des bugs et donné du fil à retordre aux mairies françaises ces derniers jours.

Coquilles et erreurs d’état-civil

En effet, les municipalités ont relevé des erreurs au sein des listes actualisées de l’Insee. Un deuxième prénom mal renseigné, une coquille dans l’état-civil… Si bien que dimanche, des électeurs pourraient être empêchés de mettre un bulletin dans l’urne ou priés de se déplacer dans un autre bureau de vote si leur situation n’est pas à jour.

européennes élections vote urne listes électorales radiation insee
Les mairies ont constaté de nombreux bugs. DR

La Ville de Besançon a décidé d’anticiper. Elle invite les bisontins en âge de voter à vérifier leur situation électorale. « Si la personne vient de fêter ses 18 ans, qu’elle a récemment déménagé, n’a pas voté depuis longtemps ou est partie à l’étranger quelques années », il lui est conseillé de « s’assurer qu’elle est bien inscrite sur les listes électorales pour voter dimanche », informe la Ville à travers un communiqué de presse.

La démarche est simple. Il suffit de se connecter au site service-public.fr (lien ci-dessous) et de renseigner son identité, sa date de naissance et sa commune d’inscription sur les listes électorales. Le site confirmera alors le nom de la commune dans laquelle la personne est inscrite ainsi que l’adresse du bureau de vote.

Quels recours en cas de radiation injustifiée ?

Si le nom n’apparaît pas ou qu’il s’agit d’une radiation injustifiée, un recours devant le juge est possible jusqu’au jour du vote.

En cas de non-inscription, la personne peut se rendre à son tribunal de grande instance. Le juge pourra alors, en fonction des éléments qui lui sont présentés, autoriser le plaignant à voter dans le bureau centralisateur de sa commune.

Comment l’Insee explique ces bugs ?

Sous le feu des critiques, notamment des mairies, l’Insee s’est défendu dans un communiqué. Ce dernier précise notamment que l’institut ne peut pas prendre la décision de radier un électeur sauf s’il est inscrit dans une autre commune ou un consulat pour les Français à l’étranger.

Dans son communiqué diffusé lundi, l’Insee a également rappelé les cas qui l’autorise à radier un électeur des listes depuis le 1er janvier 2019. C’est en effet possible lors d’une nouvelle inscription dans une autre commune (l’électeur est alors automatiquement radié de la liste où il était présent), lors du décès de l’électeur et enfin lorsqu’une personne perd le droit de voter suite à une décision de justice ou à une déchéance de nationalité.

Militine GUINET

Vérifier sa situation électorale

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here