- Annonce -

Après un week-end supplémentaire de révisions, le brevet a démarré ce lundi.

La semaine dernière, de nombreux records de chaleur ont été battus en France où, par endroits, le thermomètre a grimpé jusqu’à 45,9 degrés. À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Jamais, l’Éducation nationale n’a décidé de reporter les épreuves d’un examen, canicule ou pas. C’est maintenant chose faite.

Et après un week-end de rabe pour les ultimes révisions, les 14 446 candidats au brevet dépendants de l’académie de Besançon ont planché toute la journée. Laquelle a commencé par une épreuve de français chargée d’évaluer la compréhension d’un texte, et les acquis en grammaire, suivie d’une dictée puis d’un exercice de rédaction. L’après-midi a quant à lui été dédié aux mathématiques. Demain, les élèves de Troisième travailleront plusieurs matières dont l’histoire-géographie le matin et les sciences en début d’après-midi.

brevet éducation nationale collège
En France, 700 000 élèves ont planché sur les épreuves de français et de mathématiques ce lundi. DR
« Le premier examen important de la scolarité »

D’après le rectorat de Besançon, le brevet constitue « le premier examen important de la scolarité ». En effet, ce diplôme a pour but d’évaluer les connaissances et les compétences acquises à la fin du collège. Il repose sur le contrôle continu et sur des épreuves obligatoires. « L’obtention du brevet atteste de la maîtrise du socle commun de connaissances, de compétences et de culture. »

Plus de 640 points pour viser la mention très bien

Les épreuves sont notées sur 400 points. Pour obtenir le diplôme, l’élève doit obtenir au moins 400 points sur 800. Les points restants s’obtiennent en contrôle continu sur toute l’année. Comme pour le baccalauréat, il existe les mentions assez bien, bien et très bien.

Pour obtenir la mention très bien, le candidat doit totaliser plus de 640 points.

Militine GUINET

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here