- Annonce -

Marier boxe anglaise et musique, un pari fou initié par Philippe Haag et Morrade Hakkar afin de rendre hommage au boxeur bisontin, Jean Josselin, champion d’Europe dans les années 1960.

89 combats, 66 victoires… Jean Josselin est une figure emblématique dans l’histoire du sport local. C’est dans une salle en retrait de la rue Bersot, depuis rebaptisée en son nom, qu’il avait l’habitude de s’entraîner, des décennies plus tôt avant de décrocher le titre de champion d’Europe en 1955 face à l’anglais Brian Curvis. Un combat que les Bisontins avaient massivement suivi à l’époque.

Un champion déchu

Pourtant, aujourd’hui, l’ancienne légende du carré bleu, âgée de 79 ans, ne touche qu’une maigre retraite d’ouvrier. Ce n’est pas un coup de poing, mais un coup de pouce que Philippe Haag, président du Local Boxe Club (LBC) et Morrade Hakkar, boxeur bisontin aux titres nationaux, européens et mondiaux, veulent donner à Jean Josselin. C’est la raison pour laquelle ils ont décidé de reconduire l’évènement DisKO pour la deuxième année.

Morrade Hakkar boxe besancon le local jean josselin
Boxeur bisontin multi-médaillés, Morrade Hakkar partage toujours sa passion pour le ring. DR
Une soirée hommage pour soutenir la star locale du ring

Lors de cette soirée hommage nommée DisKO pour rappeler l’alliance de la boxe et de la musique, le carré bleu sera tour à tour, scène de concert, puis théâtre d’un show poignant opposant des boxeurs professionnels. Gonflés à bloc par le succès de la première édition, les organisateurs, soutenus par la Ville de Besançon qui n’oublie pas que la discipline a permis à Besançon de rayonner hors frontières, espèrent rassembler la somme de 10 000 euros qu’ils reverseront ensuite à Jean Josselin.

Un concept inédit

« C’est un concept inédit et unique en France qui permet de rassembler deux publics, l’un amoureux de musique, l’autre, de boxe. Le DisKO est une innovation événementielle qui propose deux formats en un », explique Philippe Haag, président du club de boxe historique de la ville. L’évènement se targue également d’attirer un public large : « On touche tous les âges, de 7 à 77 ans », affirme-t-il.

L’an dernier, la soirée qui avait transformé la Rodia en ring musical avait atteint sa jauge maximale de 450 personnes. Pour cette deuxième édition, les organisateurs ont vu plus grand en s’offrant le Palais des sports. La soirée s’annonce majestueuse. Les musiciens du groupe français d’électro-pop General Elektricks, déjà apparus sur la scène du festival Détonation, seront les premiers à monter sur le ring pour en faire vibrer les cordes.

De la musique et du punch

Les artistes s’éclipseront ensuite du ring pour laisser place au championnat de France des poids-lourds. Du lourd en effet puisque le champion de France, Raphaël Tronché remettra sa ceinture en jeu face à Zakaria Azzouzi. D’autres combats professionnels sont prévus dont un combat féminin au cours duquel la boxeuse Estelle Mossely se mesurera à la championne de France poids légers, Myriam Dellal. Durant l’entracte, une rétrospective retraçant la vie de Jean Josselin sera projetée. Pour les moins KO, la soirée se terminera par un after-show musical et dansant dans la boîte de nuit Le Teasing.

Mettre les préjugés KO

Au-delà de l’aspect festif, l’évènement doit aussi pouvoir briser les préjugés sur la boxe. En effet, pendant longtemps, la boxe a conservé une image négative de sport de brutes animées par le seul but de mettre des coups.

« Ce sport se démocratise de plus en plus, notamment grâce aux nombreuses médailles obtenues lors des derniers Jeux Olympiques. Aujourd’hui, toutes les catégories sociales et tous les âges se côtoient aux entraînements », assure Morrade Hakkar. D’ailleurs, selon lui, la discipline se féminise : « De plus en plus de femmes pratiquent la boxe anglaise  ». Elles représentent tout de même 25% de l’effectif du club qui compte 200 licenciés à ce jour.

L’actu en plus : Franche-Comté, terre de boxeJean Josselin n’est pas le seul champion que compte la région. Mamadou Thiam, Morrade Hakkar et Bellati Hakkar, champion de France, ont également contribué à faire la gloire de la Franche-Comté.

DisKO jean josselin boxe besancon local

 

DisKO, soirée hommage à Jean Josselin, vendredi 22 mars à partir de 19h30 au Palais des sports Ghani Yalouz de Besançon. 
Billetterie à l’Office de tourisme de Besançon ou Cultura à Chateaufarine ou sur ce lien. 
Gradins : 10€ / Tribunes : 20€ / Ring : 50€

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here