Créer son entreprise : bien s’assurer, un des points clés de la réussite

0
676
GAN bien assurer son entreprise les clés de la réussite
L'agence Gan Assurances, Avenue de Montrapon, accompagne les créateurs d'entreprise dans leurs démarches
- Annonce -
Lorsque l’on démarre son entreprise, évidemment on pense aux incontournables : statuts, business plan, investissement, concurrence, prêts bancaires, fournisseurs, clients, objectifs… Mais a-t-on suffisamment pensé à bien s’assurer ? De la complémentaire santé à la prévoyance en passant par la responsabilité civile professionnelle, bien s’assurer c’est prendre les bonnes décisions dès le démarrage de sa société et réduire les risques qui pèsent sur l’activité.

Expert dans l’accompagnement des créateurs d’entreprises, Bastien Bouriaud, Agent Général Gan Assurances, basé Avenue de Montrapon à Besançon, rappelle les étapes clés indispensables afin d’éviter les écueils et pérenniser son activité dès le 1er jour.

Quels sont les différents types d’assurance qui concernent les créateurs d’entreprise ?

« On peut différencier trois grandes familles de risques : les dommages que pourrait subir l’entreprise en cas de sinistre et qui sont couverts principalement par l’assurance des biens de l’entreprise ou l’assurance perte d’exploitation ; les dommages qu’elle pourrait causer aux autres, couverts par l’assurance de responsabilité civile, obligatoire pour certaines professions et indispensable pour beaucoup d’autres ; et enfin les risques qui concernent les personnes, c’est-à-dire le chef d’entreprise lui-même et ses salariés. »

Par quoi commencer ?

« Tout d’abord, je commencerais par assurer l’activité professionnelle et donc, les locaux, leur contenu (stocks, machines) et la perte d’exploitation en cas de sinistre important. Si vous avez des véhicules professionnels, pensez aussi à les assurer, ainsi que les marchandises que vous transportez. Enfin, n’oubliez pas de vous assurer en tant que chef d’entreprise pour continuer à percevoir des revenus si vous devez interrompre votre activité suite à un accident ou une maladie. »

La complémentaire santé n’est-elle pas suffisante en cas de maladie ?

« La complémentaire santé est la meilleure protection pour le traitement des pathologies graves, les hospitalisations, les maternités, les soins. Mais pour anticiper les impacts financiers en cas de perte irréversible et totale d’autonomie ou d’incapacité de travail, ou pire en cas de décès, le contrat de prévoyance permet de pallier aux faiblesses du régime obligatoire. Avec une prévoyance individuelle, vous percevez des indemnités journalières en cas d’arrêt de travail ou une rente en cas d’invalidité permanente. De plus, en cas de décès, les bénéficiaires que vous avez désignés reçoivent une prestation sous forme de capital ou de rente. Certains contrats prévoient même une rente d’éducation pour vos enfants jusqu’à leurs 21 ans, voire 26 ans s’ils poursuivent leurs études. Enfin, le contrat Gan AlterEgo Prévoyance, par exemple, prend en charge vos frais professionnels  (loyers, électricité, intérêts d’emprunt…) pendant la durée prévue au contrat. »

Des obligations vis à vis des salariés ?

« En tant que chef d’entreprise, vous êtes soumis à certaines obligations en matière de protection sociale à l’égard de vos salariés (maladie, retraite, prévoyance, chômage…). De plus, depuis le 1er janvier 2016, toute entreprise, quelle que soit sa taille, doit proposer à l’ensemble de ses salariés une couverture santé minimale qui permettra de couvrir tout ou partie de leurs frais de santé non remboursés par l’Assurance Maladie. »

Existe-t-il des assurances spécifiques et adaptées à chaque activité ?

« Bien sûr. Même si la plupart des entrepreneurs ont des besoins identiques, comme par exemple le risque incendie ou le vol, chaque activité a des besoins spécifiques.  Industriel, agriculteur, artisan, commerçant, professionnel en libéral, hôtelier, professionnel de l’auto, auto-entrepreneur à domicile… En fonction de chaque statut vont découler des garanties spécifiques et des contrats qui correspondent au mieux aux besoins de chacun. Il existe même des contrats couvrant les risques spécifiques, comme les cyber-risques, les bris de machine… C’est notre métier d’expert conseil d’aiguiller chacun vers la solution assurancielle la plus adaptée. »

Et pour les entrepreneurs qui exercent leur activité professionnelle à domicile, quelles sont les précautions à prendre ?

« Il faut souscrire une assurance professionnelle pour garantir tous les événements liés à cette activité et qui ne sont pas garantis par l’assurance habitation. L’exercice d’une activité professionnelle chez soi peut avoir des conséquences nécessitant une extension du contrat « habitation » ou la souscription d’un nouveau contrat. En effet, des clients peuvent se blesser dans les locaux, du matériel professionnel peut être détruit, volé ou le stock, détérioré. C’est pour toutes ces raisons-là, qu’être bien accompagné, dès le départ, permet de mieux anticiper les risques de demain. C’est l’un des enjeux de la création d’entreprise et un défi au quotidien.»

Publi-communiqué

Bastien Bouriaud, agent général Gan à Besançon
Gan Assurances
Bastien Bouriaud, Agent général
26, Avenue de Montrapon à Besançon
Tél. : 03 81 48 17 17 - Mail : besancon-temis@gan.fr - 
www.gan.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here