Le chat perché taille une litière aux Instants gourmands !

0
992
Inauguration de la fresque doloise, samedi en matinée. Crédit Y.Q
Une fête gastronomique qui, en trois années à peine, s'est déjà fait un nom - Crédit Y.Q
- Annonce -
Dole, capitale comtoise jusqu’en 1678, a toujours une revanche à prendre sur Besançon et… tous les moyens sont bons ! Ainsi, depuis 3 ans, « Le week-end gourmand du chat perché » organisé les 23 et 24 septembre derniers, accueille une fête de la gastronomie devenue incontournable, et ce, bien au-delà des frontières comtoises.

L’été indien s’est invité pour l’édition 2017, sur le thème, « Du potager à l’assiette, la qualité au cœur du produit ». Un soleil généreux et des températures estivales qui n’ont pas manqué d’attirer quelques 30 000 visiteurs dans les petites rues de la ville de Dole, envoûtés et guidés par les bonnes odeurs, les senteurs oubliées, les rires d’enfants grimés en chat malicieux.

Le « Week-end gourmand du chat perché », c’est le bien-manger, le bien-vivre et la convivialité, autour des grands piliers de la région : architecture, gastronomie et culture.

Village du pain, village de la vouivre, celui des commères et du passe-muraille ou encore de la jument verte, les visiteurs ont arpenté les rues, découvert cours, cloîtres et palais de la vieille ville jurassienne, ont suivi les jardins éphémères suspendus depuis la basilique Notre-Dame à la maison de Louis Pasteur, en passant par le couvent des Cordeliers et celui de la Visitation.

Inauguration de la fresque doloise, samedi en matinée. Crédit DR

Un week-end festif, qui fut également l’occasion d’inaugurer une grande fresque en trompe-l’œil, peinte sur une petite place donnant sur l’hôtel Terrier de Santans. Une magnifique oeuvre mettant à l’honneur les femmes et les hommes qui ont écrit dix siècles d’histoire de l’ancienne capitale comtoise : Charles-Quint mais aussi Marcel Aymé, Louis Pasteur et Jacques Duhamel, Frédéric Barberousse et Anne de Xaintconge.

Un rendez-vous qui s’est donc déroulé sous les meilleurs auspices et confirme sa place de leader sur les événements forts liés à la gastronomie dans la région Bourgogne-Franche-Comté… Bien au-delà du traditionnel rendez-vous bisontin, qui a pourtant fêté cette année, son 22ème anniversaire.

Y.Q

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here