- Annonce -

Cap sur les Pays-Bas en compagnie de la bisontine Emma Bonnet, 18 ans, vivant depuis plus de 3 ans à Amsterdam. 

Ville aux canaux vénitiens, la douce Amsterdam n’est pas seulement célèbre pour ses pistes cyclables et son sulfureux quartier rouge. Ville de Van Gogh, l’ancien village de pêcheurs, paisible le jour et fêtard la nuit, est artistiquement riche. Emma, étudiante originaire de Besançon, la connaît désormais très bien puisqu’elle y a posé ses valises  depuis maintenant 3 ans. Elle nous livre ses plus belle balades au cœur de la Venise du Nord.

Tour express des musées cultes
amsterdam
« Les gens sont beaucoup moins pressés et stressés qu’en France » Emma Bonnet © Louison Sutter

Amsterdam ne serait pas Amsterdam sans ses musées : « La ville en elle-même est un musée. Personnellement, j’ai un coup de cœur pour le Musée Van Gogh. Il y a également les lieux clés et témoins de la Seconde Guerre Mondiale. Sinon, il y a le Rijksmuseum, consacré à l’art et l’histoire amsterdamoise. En hiver, une patinoire géante s’installe devant le musée, cela rajoute un petit plus aux visites, c’est vraiment bien », livre Emma.

Pour les aficionados d’art moderne et d’art contemporain, le Stedelijk Museum expose des œuvres de Pollock, Matisse, Kandinsky et Warhol. Quant aux cinéphiles, rien ne les enchante plus que l’Eye Filmmusem projetant de nombreux classiques du 7ème art.

Quand est-ce qu’on mange ?

Emma a maintenant ses habitudes : « J’aime bien déjeuner chez Stach, une chaîne de minis magasins, qui permet aux clients de manger sur place. » Mais, au fait, on y mange quoi aux Pays-Bas ? Au menu, un « patatje oorlog », un cornet de frites bien épaisses, badigeonnées de sauce à la cacahuète, de mayonnaise et d’oignons, et des « stroopwafel », deux gaufres, de type lilloise, collées l’une à l’autre par un sirop sucré. Au diable les régimes, après tout, pour découvrir un pays cela passe aussi par l’assiette.

amsterdam quartier canaux
Le célèbre et touristique quartier des canaux © Emma Bonnet

Pour admirer le charme d’Amsterdam, et surtout digérer, le quartier des canaux est inévitable. Calme et tranquille, les touristes apprécient la promenade, tout comme Emma, qui ne se lasse pas du paysage. Dans le même style, le charmant quartier Jordaan, composé de multiples maisons ouvrières du 17ème siècle, invite les passants dans son univers bohème, où soul et blues, y résonnent continuellement.

Une vie nocturne et déjantée  

Amateurs de rock, d’électro, de blues, de festivals et autres lieux insolites, Amsterdam regroupe tous les genres. Après un court voyage en ferry, direction le nord de la ville, dans un port industriel assez décalé. Street art à gogo, bars et petites salles de concerts dans des lieux underground, de quoi ravir les excentriques et  changer la routine des traditionnels pubs. Ici, on casse les codes !

amsterdam
Certes moins réputée que celle de Berlin ou Londres, la nuit amstellodamoise reste l’une des plus festives d’Europe du Nord © Emma Bonnet

Retour à la Vieille ville, dans le quartier de Leidseplein, pilier des sorties nocturnes. Avec le Paradiso, ancienne église transformée en club et le Melkweg, ancienne laiterie proposant concerts et animations diverses comme du théâtre, du cinéma et des expos photos, il y a de quoi égayer ses soirées mais surtout se déhancher : « Ce qui est dommage, c’est que bon nombre de touristes ne connaissent pas ces aspects-là de la ville et ne viennent que pour les coffee-shops (établissements où l’on peut acheter, consommer du cannabis, Ndlr) et le quartier rouge… ce qui n’est pas vraiment représentatif de notre vie ici » livre Emma. En effet, dommage de s’arrêter à cette vision sommaire et simpliste. La capitale néerlandaise, cité cosmopolite et centre économique des Pays-Bas, a bien à plus offrir que cette image d’Epinal.

L’originalité d’Amsterdam vient selon l’étudiante, de ses habitants : « Les gens sont beaucoup moins pressés et stressés qu’en France, cela se ressent au quotidien. La créativité présente dans cette ville, vient de cette ouverture d’esprit permanente ici. On ne se prend vraiment pas la tête », conclut-elle. Une Amsterdam détente, artistique et noctambule, à seulement huit heures de route de la région !

Lucie RUBAGOTTI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here