- Annonce -

Ce lundi, l’enseigne allemande sortait un robot cuiseur connecté qui a rencontré un vif succès à tel point que les magasins se sont rapidement retrouvés en rupture de stock.

Tous les deux sont allemands et promettent de faciliter la cuisine au quotidien. Après le boom du robot cuiseur connecté, Thermomix de Vorwerk, qui permet à ses utilisateurs de réaliser des recettes étape par étape, le Monsieur Cuisine Connect de Lidl, pourrait bien révolutionner le marché des robots ménagers.

Ce n’est pas les files d’attente devant les 1500 enseignes en France ou encore les scènes de cohue dans les magasins qui diront le contraire. Hier matin, date de sortie du très attendu robot, les clients étaient en effet -largement- au rendez-vous.

Lidl france robot monsieur cuisine connect rupture de stock
La mise en vente du robot a provoqué des émeutes dans certains magasins Lidl en France. DR

« En moins de trois minutes, une palette entière de robots a été dévalisée »

Bien avant l’ouverture des magasins, les gens affluaient déjà pour être sûrs d’en avoir un.

« Les gens se sont littéralement jetés dessus »

À Gray, en Haute-Saône, le succès ne s’est pas démenti. « Dès que les portes se sont ouvertes, la foule s’est mise à courir en direction du fond du magasin. Les gens se bousculaient, certains ont même abandonné leurs chariots avec leurs sacs à main dedans, les laissant sans surveillance. En moins de trois minutes, une palette entière de robots a été dévalisée. Les gens se sont littéralement jetés dessus. On se serait crus à la télévision quand ils montrent les images des ouvertures de boutiques les premiers jours des soldes », raconte Catherine, une cliente.

Déjà des émeutes en 2018 pour des promos sur le Nutella

« Une fois la première palette écoulée, certains se sont massés devant la réserve pour pouvoir en obtenir un avant même leur mise en rayon… Des scènes incroyables, surtout pour une petite ville comme Gray. »

Du jamais vu. Sauf peut-être lors des supers promotions sur le Nutella en janvier 2018.

Sur les réseaus sociaux de nombreux internautes ont posté des photos de files d’attente ou des vidéos de la ruée des clients :

Comment expliquer un tel succès ?

Tout d’abord, son prix. Avec les mêmes fonctionnalités que son concurrent direct, ce robot coûte en effet 940 euros de moins que celui de la marque Vorwerk. Un client aperçu dans la file d’attente d’un supermarché de Besançon après en avoir écumé deux autres en vain, confirme : « J’ai acheté le Thermomix quand il est sorti. Aujourd’hui, je voudrais tester celui-ci car il a d’excellents avis sur des sites spécialisés. Et puis, je regrette d’avoir payé aussi cher pour un produit que je retrouve à 359 euros. Pour le prix du Thermomix (1299 euros), j’aurais pu m’en offrir au moins trois… », constate-t-il.

Pierre, la cinquantaine, adore préparer des petits plats. Lui aussi, possède déjà le modèle de la marque Vorwerk mais a voulu tester celui que vend l’enseigne Lidl. « C’est exactement le même produit, avec son écran tactile et ses recettes intégrées et classées de manière très intuitive, par ordre alphabétique, par thèmes ou par mot clé de façon à les retrouver rapidement, il est très facile à utiliser. Le plus du Monsieur Cuisine Connect est la taille du bol, de 3 litres. Celui du Thermomix était un peu juste pour des repas pour cinq personnes », explique-t-il.

Le rapport qualité-prix à la loupe

« Ce produit est garanti trois ans contre seulement un pour la marque Vorveck »

Elle aussi a déjà son Thermomix. Mais aujourd’hui, Nadine est venu en acheter pour offrir à ses enfants. Selon elle, aucun doute : « C’est un excellent rapport qualité-prix. »

Elle ajoute : « Pendant longtemps, les produits Lidl ont eu mauvaise réputation. Pourtant, leurs produits tiennent la route. En plus de cela, ce produit est garanti trois ans contre seulement un pour la marque Vorveck ».

Du réassort dans plus de 200 magasins en France

Si l’enseigne n’a pas souhaité communiquer sur le nombre précis d’appareils mis en vente, elle assure que du réassort sera effectué dans 250 magasins de l’enseigne en France pendant 15 semaines. « Comme il y a eu la diffusion d’un spot télévisé, la loi oblige en effet à proposer un certain volume de produits pendant ce délai. La liste des magasins qui seront réapprovisionnés a d’ores et déjà été communiquée sur le site internet », indique la société chargée des relations presse de l’enseigne Lidl. En tout, près de 70% des Monsieur Cuisine Connect mis en vente sont partis en une journée…

Les stars de nos cuisines

Après la ruée dans les magasins, des internautes l’ont proposé à des prix plus élevés sur les sites d’occasion comme LeBonCoin. Depuis quelques années, ces robots multifonctions sont à l’origine d’un business juteux, en témoigne l’édition de nombreux magazines de recettes spécialisées… Selon l’institut d’études de marché GfK, en 2017, les ventes de ces appareils ont d’ailleurs progressé de 9,7% pour atteindre un chiffre d’affaires de 325 millions d’euros.

Gain de temps, moins de vaisselle et pas de loupés

En France, plus de 67% des ménages en posséderaient un selon le site Quitoque.fr. « On se laisse guider, pas à pas, pour réaliser les recettes. Avec ces robots, tout le monde peut devenir un cordon bleu », explique Nicolas, la trentaine, originaire de Maîche. « C’est aussi un gain de temps. Je réalise une soupe maison en moins de 20 minutes, et c’est aussi moins de vaisselle puisque tous les ustensiles de cuisine sont réunis dans un même produit. Avec l’entrée sur le marché de ce robot low-cost, cet appareil se démocratise et devient accessible à une plus large population. »

L’actu en plusL’un est vendu 1299 euros, l’autre 359. Un tel écart de prix s’explique par la fabrication. Le robot commercialisé par Vorwerk est en effet fabriqué en Europe, notamment en France. Le Monsieur Cuisine Connect est quant à lui fabriqué en Chine. Le mode de distribution est également différent. Le Thermomix est généralement vendu lors de réunions organisées chez les particuliers, animées par une démonstratrice, que la marque doit rémunérer… En 2017, Thermomix France employait 8300 conseillers. Le concept s’inspire des réunions Tupperware qui ont connu un large succès dans les années 1990 à 2000. Depuis, de nombreuses marques comme Stanhome, H20, PartyLite, ont décidé de surfer sur le succès de la vente à domicile.
Militine GUINET

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here