- Annonce -

Passée la rentrée des classes, l’heure est au bilan. Si le constat que dressent les professionnels du tourisme et le Comité régional du tourisme (CRT) de Bourgogne Franche-Comté semble stable par rapport à l’année dernière, des tendances s’affirment. Parmi elles, l’attrait des touristes pour les sites de randonnées dans la région.

« Plutôt stable. » Voilà comment Loïc Niepceron, président du Comité régional du tourisme (CRT) de Bourgogne Franche-Comté caractérise l’activité touristique dans la région cette année. D’après une enquête réalisée auprès de 1900 prestataires de la région, « un tiers des professionnels la trouve en hausse, un tiers constate en baisse et un tiers parle de stabilité ». Si les avis convergent, 60% des sondés s’estiment « assez satisfaits » de leur saison.

Si le mois de mai a été mitigé en termes de fréquentation touristique notamment à cause de la météo capricieuse, les mois de juin, juillet et août affichent de bons résultats. D’ailleurs, d’après les professionnels, le bilan de cette saison semble meilleur que celui de l’année 2018…

Ces touristes qui fuient les fortes chaleurs à la montagne

Comme la façade atlantique, la Bourgogne Franche-Comté semble avoir profité des deux épisodes caniculaires de l’été. Les sites de moyennes montagnes (Jura, Morvan et Vosges) considérés comme des « destinations fraîcheur » ont été largement plébiscités par les touristes. « La météo de cet été a été plutôt favorable à l’activité touristique. Malgré deux périodes de canicule en juin et juillet qui ont impacté certains secteurs de l’activité touristique, 18% des professionnels du tourisme interrogés ont ressenti un effet positif à la canicule », indique le CRT.

61,5% des touristes de la région attirés par la randonnée.

Les touristes semblent en effet avoir recherché la fraîcheur en pratiquant massivement la promenade et la randonnée pédestre (61,5% d’entre eux) « en particulier sur les nombreux grands itinéraires qui traversent la région », constate le CRT.

La piste verte de descente, Bike’All, qui s’étend sur cinq kilomètres et 420 mètres de dénivelé, permet au plus grand nombre de s’initier à la descente avec des aménagements praticables par tous. © Sophie Cousin
La piste verte de descente, Bike’All, qui s’étend sur cinq kilomètres et 420 mètres de dénivelé, permet au plus grand nombre de s’initier à la descente avec des aménagements praticables par tous. © Sophie Cousin

« Les clients veulent se reconnecter à la nature. Dans la région, l’outdoor est d’or et propose des prix attractifs. » Une tendance confirmée par l’office de tourisme de Métabief : « Depuis plusieurs années, la fréquentation estivale est en hausse. Cela est surtout lié aux installations sur les pistes de descente VTT ou les aménagements réalisés pour les pistes vertes. »

Quelles perspectives pour la fin de la saison ?

Toujours d’après le CRT, les réservations sont moins nombreuses que l’année dernière à la même période. « Cette perception est notée depuis plusieurs saisons et est fortement influencée par la possibilité de réserver par internet à la dernière minute ou encore par la météo, le climat étant un critère de choix de plus en plus prioritaire pour les Français . » Néanmoins, 61,7% des prestataires sondés se disent optimistes pour cette fin de saison.

Militine GUINET

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here