Quand les bisontines rencontrent la scène… et les caméras !

0
1390
mennel ecco
Ecco et Mennel... Deux prénoms qui résonnent aujourd'hui dans la tête de nombreux franc-comtois © Mennel
- Annonce -

En 2015, Lilian Renaud honorait la Franche-Comté en remportant le trophée de l’émission The Voice. Une victoire qui a fait rêver bon nombre d’artistes francs-comtois, montrant ainsi à la France entière une partie des talents cachés de la région. Cette année, des bisontines sautent le pas, devenant participantes et challengers d’émissions télévisées… Il suffit de tendre l’oreille, on les entend déjà chantonner.

Pour beaucoup, chanter est un plaisir, pour d’autres, c’est toute une vie. C’est le cas d’Ecco et Isabella, deux bisontines parties à la conquête des plateaux télévisés du câble, micro en main. Leur chant des sirènes va-t-il faire fondre le coeur des français ?

L’écho d’Ecco prêt à faire vibrer le petit écran

En 2018, la Franche-Comté compte deux jeunes talents régionaux, Mennel et Ecco, sur la scène de The Voice. L’une, a opté pour « Hallelujah » de Leonard Cohen, l’autre pour « Life On Mars » de David Bowie. Alors que Mennel a été contrainte d’arrêter le programme suite à d’anciens messages postés sur les réseaux sociaux, la voix d’Ecco, elle, continue de résonner sur le plateau de l’émission.

Neptune Quartet - crédit Yves Grandjean
Sur scène, Ecco a déjà un peu d’expérience grâce à son groupe Neptune Quartet ©Yves Grandjean

En interprétant l’un des plus gros succès de Ziggy Stardust, Ecco, 16 ans, pianiste à ses heures perdues et chanteuse dans le groupe bisontin Neptune Quartet, s’est retrouvée sous une pluie d’éloges. Qualifiée « d’extraterrestre de l’émotion » par Pascal Obispo, la jeune fille a déjà tout d’une Grande. « J’ai beaucoup hésité avant de participer au programme car ça implique beaucoup de choses, des bonnes comme des moins bonnes mais c’est une très belle expérience. C’est quelque chose qu’il faut vivre au moins une fois dans sa vie », confiait-t-elle à Télé Loisirs. Une bisontine voulant satisfaire son appétence pour la musique et appréciant les opportunités de la vie en toute humilité. D’une passion héréditaire qu’est la musique transmise par ses parents, Ecco transforme sa voix en or, partageant ainsi au public sa douce sensibilité artistique. La jeune lycéenne n’a pas fini de faire parler d’elle…

Isabella : sous le feu des projecteurs de « N’oubliez Pas Les Paroles »
Isabella Giordano
Isabella Giordano sera sur le petit écran ce soir à 18h45 dans l’émission « N’oubliez pas les paroles » © IG

Isabella Giordano, 45 ans, italienne d’origine et bisontine d’adoption, a pratiqué quelques vocalises et révisé quelques titres avant de prendre place sur le plateau de Nagui. Sous des airs de Karen Cheryl, Whitney Houston et de Patricia Kaas, cette perfectionniste n’a jamais pris de cours de chant, s’armant seulement de ses facultés naturelles et de son oreille musicale pour améliorer sa voix de tête.

Ancienne membre du groupe Cocktail, l’intermittente du spectacle s’est aventurée sur le casting de « N’oubliez pas les paroles » en 2015. Pour diverses raisons, Isabella ne peut participer au programme mais reste malgré tout dans les fichiers de l’émission. Une chance pour elle, puisque deux ans plus tard, elle recontacte l’équipe de Nagui qui lui propose de participer au prochain tournage, ayant lieu une semaine plus tard.

Une expérience enrichissante musicalement et humainement. «On pense être seulement des éléments choisis sans grand intérêt, dont tout le monde se moque, mais pas du tout, au contraire. J’ai été chaperonné tout le long, même avant le tournage. J’ai frôlé la crise d’angoisse à plusieurs reprises mais l’équipe m’a rassurée et encouragée jusqu’à mon entrée en scène », confie Isabella. Avec un Nagui accueillant et taquin, elle fait vite abstraction des caméras. « J’ai perdu 20 kilos de stress entre le moment où j’ai quitté les coulisses pour monter sur scène et le moment où j’ai commencé à chanter », s’amuse-t-elle.

« Ça n’a été que du bonheur »

Ne voulant pas d’une émission surmédiatisée, ce programme était une aubaine pour elle. « Ma petite notoriété régionale me suffit amplement, le fait que des personnes me reconnaissent dans la rue ou dans les magasins est déjà largement gratifiant. Intégrer une émission comme The Voice ou Nouvelle Star est un trop grand investissement. Je suis satisfaite de ce que je sais de la musique, je n’en veux pas plus. »

En attendant a-t-elle remplacé le maestro ? Réponse ce soir, mercredi 14 février à 18h45 sur France 2. D’ailleurs, le Savannah, lieu où Isabella chante chaque jeudi, ouvrira ses portes à 18h00 afin de diffuser l’émission sur grand écran. « La musique est l’aliment de l’amour » disait Shakespeare, quoi de plus doux que ces quelques mélodies, en ce jour de St Valentin ?

Lucie Rubagotti

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here