Bien hiverner sa piscine pour passer l’hiver tranquille

0
655
hiverner piscine
Dans nos régions, l'hivernage total est tout particulièrement conseillé. Une opération à ne pas prendre à la légère pour éviter la casse des installations. Crédit DR
- Annonce -
Après avoir passé l’été dans l’eau, le temps se rafraîchit et la baignade n’est plus à l’ordre du jour. L’automne est là. Poussées par le vent et les pluies, les feuilles et poussières se dirigent directement vers votre piscine. Il est alors temps de penser à l’hiverner. D’autant, qu’en Bourgogne Franche-Comté, les hivers sont plutôt rigoureux… Et un hivernage mal préparé peut avoir des conséquences néfastes sur l’eau et les installations.

L’hiver dans la région, on le sait, peut être très rude ! D’où l’importance de prendre soin de votre piscine et de faire le nécessaire pour que tout reste en état. Et selon les régions, il existe deux façons de procéder : l’hivernage actif ou l’hivernage passif.

Ni trop tôt, ni trop tard

Dès l’arrivée de l’automne, la piscine, on n’y met plus beaucoup les pieds. On veut la fermer pour l’hiver pour vite passer à autre chose. Seulement voilà : inutile de commencer l’hivernage trop tôt car plus vous attendrez, plus l’eau conservera sa qualité : « Au-dessus d’une certaine température d’eau, les bactéries et algues se prolifèrent et l’eau est susceptible de tourner lorsque le système de filtration est arrêté. Il sera plus difficile de la rattraper au printemps », prévient Rémi Gallet, dirigeant de Loon Piscines & Spas, entreprise basée à Pirey, à 4 km de Besançon.

Attention également à ne pas trop tarder. Les températures négatives peuvent arriver très vite. Il faut rester vigilant face au risque de gel pouvant provoquer des dégâts irréversibles sur les installations. Une température constante aux alentours de 12 à 15°C est le meilleur moment pour hiverner.

Les flotteurs en plastique, placés en cas d'absence de volet, évitent la pression du gel sur les parois... Cette pression s'exerçant directement sur les flotteurs. Crédit DR hivernage piscine
Les flotteurs en plastique, placés en cas d’absence de volet, évitent la pression du gel sur les parois… Cette pression s’exerçant directement sur les flotteurs. Crédit DR
Oublier sa piscine pendant l’hiver : l’hivernage passif

En Franche-Comté, où les températures descendent fréquemment en-dessous de zéro, il est plutôt conseillé de procéder à un hivernage total, également appelé « hivernage passif ». Celui-ci consiste à mettre votre piscine en mode pause durant les mois d’hiver, en arrêtant les traitements et la filtration. Qu’elle soit hors-sol ou en béton, elle ne nécessite alors d’aucune surveillance jusqu’au printemps, si ce n’est occasionnelle : « Tous les éléments de la piscine sont mis en hors gel. On nettoie la piscine, on vide les canalisations, on purge la pompe et le filtre, on protège toutes les pièces contre le gel, on traite l’eau avec un produit d’hivernage pour éviter le développement d’algues et le dépôt de calcaire sur les parois. Enfin, on installe des gizzmos dans les skimmers et des flotteurs d’hivernage dans les piscines qui ne sont pas couvertes ou seulement équipées d’une bâche. Ces flotteurs en plastique, que l’on dispose dans la diagonale du bassin, évitent la pression du gel sur les parois. Pas besoin avec un volet, puisque celui-ci absorbe la compression de la glace », explique Rémi Gallet qui réalise chaque année, environ 150 hivernages passifs dans les environs.

Seul inconvénient, cet hivernage demande un peu de temps, mais surtout une grande vigilance dans la réalisation des manipulations. Une étape d’oubliée ou mal effectuée et c’est la casse en cas de grand froid. C’est pourquoi, même si cette opération coûte environ 150 à 200 €, il est vivement conseillé de faire appel à un pro, qui garantit son hivernage et prend en charge les éventuels problèmes constatés lors de la réouverture au printemps.

Une belle piscine toute l’année : l’hivernage actif !

Avec l’hivernage actif, la piscine fonctionne au ralenti. La filtration de l’eau se fait toujours mais à un rythme moins assidu, en fonction de la température de l’eau et de l’air. Elle dure en moyenne deux heures par jour, en général une heure le matin et une heure le soir, non-stop en cas de gel, ce qui nécessite une surveillance accrue tout l’hiver. Il est toutefois possible d’installer un coffret de mise en « hors-gel » automatique, déclenchant la filtration quand la température atteint un seuil négatif. Une solution de confort mais qui ne remplace pas un contrôle régulier des installations… Sans compter les risques liés aux coupures d’électricité !

C’est pourquoi, cette solution d’hivernage est plutôt conseillée dans les régions les moins froides. Elle est également recommandée pour les piscines sous abri qui ne sont pas bâchées : « L’eau non filtrée verdit très vite lorsqu’elle est en permanence à la lumière. On conserve alors la filtration, sans ajouter de produits, puisque l’eau froide filtrée n’en a pas besoin pour se conserver », précise Rémi Gallet.

Ce mode d’hivernage plus « esthétique » est particulièrement apprécié des personnes qui souhaitent profiter visuellement de leur piscine tout l’hiver. Cela évite également les manipulations compliquées de l’hivernage total. Petit détail économique : les installations fonctionnent tout l’hiver… Avec la mise en route du chauffage de la maison, la note d’électricité peut vite se retrouver salée.

Vider sa piscine ?

Outre les économies réalisées, conserver l’eau de sa piscine permet d’opposer une résistance à la pression du sol sur les parois de la piscine. Sans cela, la structure de la piscine risque de se déformer et de se fissurer. L’eau permet également au liner de se maintenir en place et à la bâche, de ne pas s’effondrer sous le poids de la neige. Plus besoin non plus, de vider l’eau jusqu’aux buses de refoulement, les canalisations étant vidées à l’aide d’air comprimé.
Vider entièrement sa piscine peut donc avoir des répercussions irréversibles sur sa structure. D’autant qu’avec un hivernage réalisé en bonne et due forme, l’eau conserve un « presque » parfait état !

Publi-reportage

Loon Piscines & Spas 9 rue de la Forêt - ZA Orée du bois 25480 Pirey
Show-room de 800 m2
www.loon.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here