Bien bouger pour bien vivre !

0
590
Michel CYMES et Nordine ATTAB en pleine démonstration © Y.Q
- Annonce -
Le froid, le vent, la pluie n’incitaient pas à sortir de chez soi ce jeudi 14 décembre 2017. Pourtant, plus de 1 200 personnes assistaient à la conférence organisée par le club prévention santé à l’occasion de l’inauguration de la première agence bisontine d’Harmonie Mutuelle.

Michel Cymes, le toubib vedette de l’émission du magazine de la santé de France 5, a fait son show. Alliant un humour parfois décapant à un véritable sens pédagogique, le médecin, entouré par le coach de l’émission et les trois intervenants professionnels de santé ont invité le public à mieux bouger pour mieux vivre.

Des statistiques en demi-teinte

Un français sur deux avoue avoir pratiqué la marche sportive au moins une fois dans l’année. A contrario, les études démontrent que 2/3 des français sont sédentaires. 75% d’entre eux font moins de 6 000 pas/jour, seuil pour sortir de la sédentarité. Pourtant, celle-ci est le 4ème facteur de risque de mortalité après l’hypertension, le diabète et le tabagisme.

Michel CYMES, le médecin du magazine de la santé de France 5
Pratiquer une activité physique c’est simple

Pour Michel Cymes et ses invités, il ne s’agit pas, pour chaque individu, de devenir un sportif de haut niveau. « Le seul sport que j’aie jamais pratiqué, c’est la marche à pied, quand je suivais les enterrements de mes amis sportifs. » (George-Bernard Shaw)
L’humour acerbe et provoquant du Prix Nobel de littérature en 1929, démontre qu’une simple marche à pied régulière est parfois plus bénéfique que la pratique intense d’un sport.
Mettre à l’épreuve son organisme, qui ne demande que cela pour bien fonctionner, passe par des exercices simples, raisonnables et chacun à son rythme.

Si la pratique sportive n’est pas encore considérée comme un « médicament » et donc non remboursée par la sécurité sociale, la prescription médicale de sport est reconnue depuis le 1er mars 2017 : une avancée significative dans l’acte de prévention.

Préventif ou curatif

Gérald Cauvière, Directeur Régional Nord-Est d’Harmonie Mutuelle, a souligné l’importance pour le mutualiste de maintenir le capital-santé de ses adhérents, au lieu de simplement assurer le remboursement des soins. Ainsi, Harmonie Mutuelle organise ainsi plus de 2 000 actions de prévention par an et soutient les conférences organisées par le Club prévention santé. Il s’agit de changer les mentalités et de faire évoluer le système de santé, essentiellement curatif, vers un système préventif. Eviter la maladie vaut mieux que la guérir.

Gérald CAUVIERE Directeur régional Nord-Est et Catherine TOUVREY Directrice générale d’Harmonie Mutuelle
Harmonie Mutuelle : 1ère implantation dans le Doubs

Harmonie Mutuelle est le premier groupe mutualiste français. Il a fédéré en 2013, plusieurs mutuelles régionales et protège aujourd’hui plus de 4 millions de personnes au travers de contrats individuels de prévoyance santé (47%) et de contrats collectifs entreprises (53%).
En Franche-Comté, le groupe mutualiste couvre 29000 personnes et 330 entreprises adhérentes.
Inaugurée le 14 décembre, l’agence Harmonie Mutuelle de Besançon est implantée Place de la révolution.

Y.Q

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here