- Annonce -

Tous les commerçants de la boucle demandent des actions. C’est désormais acté. Les dix parkings du centre-ville seront à 1€ de 12h à 19h les samedis jusqu’au 13 juillet. Ce matin, Jean-Louis Fousseret présentait les mesures d’urgence suite à la baisse de fréquentation du centre-ville constatée depuis le mois de novembre.

1 € de 12h à 19h, chaque samedi du 13 avril au 13 juillet

Cette mesure concerne les dix parkings du centre-ville (Mairie – Marché Beaux Arts – Cusenier – Pasteur – Chamars – Petit Chamars – Rivotte – Saint Paul – Arènes et Glacis). Réclamée depuis longtemps par les commerçants de la boucle, la quasi-gratuité va impacter positivement la fréquentation des commerces et également celle des cafés, restaurants ou cinémas, comme l’a souligné Céline Girardet, la présidente de l’Union des Commerçants de Besançon (UCB). Ces parkings sont déjà à 1 € pour la nuit à partir de 19h. Les touristes, visiteurs et consommateurs pourront stationner leur véhicule dans le centre-ville à partir de 12h jusqu’au lendemain matin pour 2 €. Une mesure applaudie par les commerçants et les visiteurs.

plan d'urgence commerce Besançon
Jean-Louis Fousseret Maire de Besançon, Dominique Roy, président de la CCI du Doubs et Thierry Morton, adjoint au Maire chargé du commerce, à l’occasion de la présentation du plan d’urgence commerce le mercredi 3 avril ©YQ
Gratuité des parkings relais et des transports en commun

Du 13 avril au 13 juillet, le stationnement des véhicules sera gratuit chaque samedi dans les 4 parkings relais de la ville (Hauts du Chazal – Micropolis – Temis et Fort Benoît). Les passagers se verront offrir un pass 24h sur l’ensemble du réseau de bus et tram (jusqu’à sept personnes). Une manière d’attirer à Besançon le chaland de la région et au-delà en ciblant par exemple les frontaliers.

Samedis piétons : opération prolongée
Besançon centre-ville commerce
Le centre-ville de Besançon, un joyau serti par le Doubs pour un commerce dynamique. DR

Le dispositif sera intensifié. Mis en place dès 2015, il connaît un vrai succès : de plus en plus de commerçants y adhèrent et Thierry Morton, l’adjoint au commerce de Besançon l’affirme :« Le panier moyen est passé de 160 € à 220 € ». À partir de 2020, il y aura un « samedi piéton » chaque mois. Pour rappel, depuis sa création, les « Bezac Kdo » ont distribué 300 000 € de cadeaux aux consommateurs.

Service de conciergerie dans le nouvel office du tourisme

Les travaux de rénovation de la mairie après l’incendie de 2015 seront terminés au mois de mai. L’office du tourisme y prendra ses quartiers, l’occasion d’y adjoindre un service complet et gratuit de conciergerie (prêt de poussettes et de parapluies, consignes de paquets encombrants). Un grand écran tactile permettra aux visiteurs d’identifier les commerces et les centres d’intérêt de la ville.

Dans le cadre des premières actions « Cœur de ville », la place du Huit Septembre va s’embellir (voir l’article). Les travaux commencent aujourd’hui : suppression de la fontaine, réaménagement de la place en donnant plus de surfaces aux terrasses, arrêt de bus adapté aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR). Ce nouvel aménagement de la place va s’accompagner d’une sévérité accrue à l’encontre des automobilistes qui se servent des trottoirs du centre-ville ou de l’esplanade de Granvelle pour se garer. C’est une vraie nuisance pour les piétons, les cyclistes, les personnes âgées et les mamans avec les poussettes. La police municipale a mission de verbaliser fermement.

« Besançon est une belle ville accueillante, ouverte, dynamique », Jean-Louis Fousseret

La Ville de Besançon met en place un plan ambitieux de communication en direction des habitants de toute la région et de nos voisins suisses pour les inciter à venir (ou revenir) au centre-ville malgré les quelques troubles qui ponctuent les samedis après-midi.

Le réseau Ginko fonctionne le samedi
commerces chiffre d'affaires gilets jaunes
Le centre-ville de Besançon compte 60% de commerces indépendants. © LDC

Laurent Sénécat l’a encore rappelé ce matin. L’ensemble du réseau de transports en commun fonctionne quasiment normalement le samedi. La seule restriction concerne les lignes de tram interrompues l’après-midi entre Chamars et République (tant qu’il y a des manifestations gilets jaunes).

Tram et bus fonctionnent le samedi

Les commerçants en difficulté vont trouver de l’aide

Un numéro de téléphone gratuit est d’ores et déjà ouvert pour les commerçants qui souhaitent bénéficier d’un accompagnement dans les problèmes qu’ils rencontrent depuis quelques mois. Pierre Bouvier, le manager de centre-ville, est en effet accessible au 06 77 69 93 61.

De son côté, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs met ses équipes à disposition des commerçants qui le souhaitent pour les aider à résoudre un moment difficile sur le plan financier et humain. L’impact psychologique est important pour les commerçants, indépendants pour 60% d’entre eux. À la rentrée, une « boutique connectée » sera installée pendant une dizaine de jours place du huit septembre pour présenter aux professionnels et aux consommateurs le commerce de demain. « L’e-commerce est une réalité, il doit être une opportunité pour le commerce traditionnel », a souligné Dominique Roy, le patron de la CCI du Doubs.

Toutes ces mesures d’urgence étaient indispensables pour rendre au centre-ville sa vocation de promenade, de shopping, de visites culturelles dans une des plus belles villes de France. « Ne craignons pas de vanter notre ville », a conclu Jean-Louis Fousseret.

YQ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here