Besançon… So sexy !

0
800
so sexy besancon salon erotisme
Le salon de l'érotisme "So Sexy" à Besançon, les 9, 10 et 11 juin 2017 - Crédit photo DR
- Annonce -
Le Billet d’humeur… Par Yves Quemeneur

Les samedis piétons se suivent et ne se ressemblent pas.
Il y a 1 mois, des trombes d’eau envahissaient la capitale comtoise et les rares animations du centre-ville n’attiraient pas les foules, calfeutrées dans les maisons et appartements au chauffage remis en route pour les saints de glace.

10 juin, le soleil a gagné la partie et les robes à fleurs, bermudas et t-shirts ont fait oublié l’hiver encore tardif des derniers jours de mai.

HÔP HOP HOP avait investi la cour d’honneur de l’hôpital Saint Jacques pour tenter de reconquérir la liberté d’expérimenter la ville.

Un coach de danse rythmique occupait le parvis de l’église Saint Pierre, entraînant les passantes et les passants sur une musique endiablée.

La brocante mensuelle du quartier Pasteur était noire de monde, cherchant l’occasion à ne pas manquer pour acheter l’objet invendable revendu à un prochain vide-grenier.

Les rues du centre-ville bondées samedi dernier à l'occasion des samedis piétons
Les rues du centre-ville bondées samedi dernier à l’occasion des samedis piétons
Prude or Pride !

Quand on avait parcouru les passages Pasteur, pris le soleil aux terrasses colorées des multiples cafés bisontins, le tram vous entraînait dans les couloirs sombres de Micropolis dans un salon de l’érotisme bon teint où se côtoyaient jeunes femmes dénudées, shows chauds et stands de sextoys et autres vêtements « légers ».
Les effluves printaniers incitaient les nombreux visiteurs en couple à de nouvelles expériences pendant que de furieux célibataires s’encanaillaient à contempler seins lourds et fesses rebondies.

Les stands de sextoys interrogent !
La gent masculine est-elle en perte de capacité de séduction ?
Le développement des MST (maladies sexuellement transmissibles) et en particulier le Sida a-t-il éloigné les femmes des relations charnelles ?
Les technologies numériques ont-elles supplanté le pouvoir masculin ?
Les acheteuses ont l’embarras du choix en matières, tailles, formes et autres accessoires connectés !

Quand la chaleur et le soleil se conjuguent avec des animations multiples, Besançon est véritablement une ville….So sexy !

Illustration : Bauer
Illustration : Bauer

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here