Besançon revêt sa tenue de fête

0
1474
Coup d’envoi des festivités ce vendredi à 18h15, place du 8 septembre à Besançon. DR
- Annonce -
Cette année encore, Besançon va briller de mille feux. Illuminations traditionnelles et projections sur les façades, la Ville et l’office du commerce et de l’artisanat ont mis le paquet pour que la féérie de Noël soit au rendez-vous.

« Les illuminations sous forme de guirlandes ou de décors en traversée de rues débuteront ce vendredi aux alentours de 18h. Les projections sur les façades seront quant à elles lancées le 9 décembre », annonce Denis Lazzaratto, responsable de l’organisation des événements de la Ville. Sans trop en dévoiler, on sait d’ores et déjà que trois sites s’animeront à la nuit tombée : « Il s’agit de l’église Saint-Pierre sur la place du 8 septembre, de la place Pasteur et du fronton du Musée des Beaux-arts situé place de la Révolution », indique Jean-François Lepin, directeur de l’office du commerce et de l’artisanat.

Des projections assurées par un prestataire local

« Des séquences animées de deux minutes environ se succéderont sur les façades. Pour ces projections nous avons fait appel à un prestataire local », renseigne Denis Lazzarotto. Quant aux illuminations, le choix du prestataire résulte d’un marché : « C’est un contrat de trois ans durant lesquels 90% des décorations seront réutilisées. Parmi les candidats, c’est la société Blachère, basée à Apt dans le Vaucluse, qui a remporté le marché grâce à un dossier très abouti. » L’installation et la désinstallation des décorations seront quant à elles assurées par la société Automatismes éclairages et constructions électriques (AECE) à Thise afin de « garantir une bonne réactivité en cas de problèmes », assure le chargé de mission événements.

 «Les illuminations ressortent d’un budget « Ville » pour un total de 220 000 euros.  Ce montant comprend 120 000 euros de location des motifs et 100 000 euros d’installation », explique Denis Lazzarotto avant de préciser : « Il y a trois ans, nous étions à 300 000 euros et la facture de ces deux dernières années s’élevait à 246 000 euros ». Les projections sont quant à elles financées par l’office de commerce et de l’artisanat, des partenaires privés ainsi qu’une subvention de la Ville pour un total de 40 000 euros. Cependant, pour éviter les polémiques de l’an dernier « les logos seront uniquement projetés à la fin de chaque cycle, soit toutes les dix minutes environ, produisant ainsi un générique de remerciements».

« Chaque soir, les décorations consomment l’équivalent de la consommation en énergie d’un ménage de quatre personnes pour une semaine », Denis Lazzarotto, responsable de l’organisation des événements de Besançon © M.G.
Des leds dernier cri

En tout, 300 décorations sont installées dans les rues bisontines : « Chaque soir, les décorations consomment l’équivalent de la consommation en énergie d’un ménage de quatre personnes pour une semaine », ajoute-t-il. Les leds permettent en effet de limiter la facture d’électricité : « Toutes les décorations de cette année sont équipées de leds dernière générations qui sont à la fois plus lumineuses, très fiables et surtout peu énergivores ». Le responsable de l’organisation des événements de Besançon l’assure, toutes les dispositions en matière de sécurité ont été prises : « Les fixations auxquelles sont accrochés les décors sont sécurisées, c’est-à-dire que chaque fixation est doublée d’une seconde fixation de secours de telle sorte que si l’une cède, la seconde empêche toute chute. Un disjoncteur extrêmement sensible est également intégré à chaque décor pour éviter tout risque électrique. »

Attirer le chaland mais pas seulement

Censée émerveiller petits et grands, l’opération de mise en lumière de Besançon au moment des fêtes répond à d’autres enjeux : « Un projet comme celui-ci est destiné à faire venir les Francs-Comtois vers le centre de ville de Besançon pour qu’ils effectuent leurs achats de Noël », confie Jean-François Lepin, directeur de l’office du commerce et de l’artisanat. D’après Denis Lazzarotto, « Les animations et les illuminations de Noël sont indiscutablement des enjeux touristiques pour d’autres villes, comme Montbéliard. En ce qui concerne Besançon, il s’agit plutôt de se mettre au diapason des festivités de fin d’année en animant la ville et en soutenant l’activité et l’attractivité commerciale du centre-ville. »

Top départ ce vendredi aux alentours de 18h15 sur la place du 8 septembre à Besançon.

Louise De Châteaublanc

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here