Besançon : une nouvelle marque est née : Lornet, les montres 100% Made In France !

2
4642
De gauche à droite : Mikael Bourgeois, Anthony Simao et Benoît Monnet - Crédit Photo : C. Dufay
- Annonce -

La nouvelle marque bisontine Lornet vient de lancer son premier modèle de montre haut de gamme : la LA-01,  première montre depuis 40 ans, à avoir été conçue, fabriquée et assemblée en France. Une règle de trois qui avait disparu depuis 1977, date de liquidation définitive de LIP.

Il a fallu pas moins de deux années d’étude, de travail et de recherche de partenaires pour concevoir et fabriquer ce tout premier modèle de la marque Lornet. Une montre haut de gamme, moderne, sobre et épurée, 100% Made In France… Même le mouvement !

Une marque qui bouscule complètement l’univers de l’horlogerie. Un marché qui ne proposait plus depuis longtemps, des montres entièrement conçues en France : « Nous sommes les seuls capables, aujourd’hui, de poser sur la table, l’ensemble des pièces qui composent la LA-01 et de dire qu’elles viennent de France », présente Anthony Simao, fondateur de Lornet, avant de préciser : « La conception du mouvement, son suivi de fabrication, ainsi que son assemblage, ont été menées en France. Trois étapes qui ne souffrent d’aucun entorse, à l’exception de trois composants bien précis que sont, l’échappement, le barillet et les inverseurs, des pièces ici, suisses, qui n’existent pas sur le territoire français. Toutefois, nous projetons l’espoir de les fabriquer un jour en France ».

Crédit photo : C. Dufay
Crédit photo : C. Dufay

Un développement reposant sur trois principes fondamentaux
En 2014, Anthony Simao, jeune horloger de talent et entrepreneur, lance le projet de développer une montre 100% française. Il s’entoure alors d’experts et de partenaires, qui vont chacun à leur niveau, contribuer à la naissance de Lornet, puis associe à son projet, Mikael Bourgeois, designer, et Benoît Monnet pour la dimension commerciale et marketing. Les trois jeunes associés indépendants s’autofinancent en ne démarchant aucune banque. Ensemble, ils se fixent l’objectif de créer un garde-temps aux trois principes fondamentaux : une montre positionnée en tant que pièce française de conception, fabrication et assemblage, dotée de son propre mouvement en alliage aluminium et proposée au prix juste. Un défi réussi grâce au savoir-faire local issu des entreprises microtechniques de Besançon et de sa région. Exit également, les locaux exorbitants, charges et autres revendeurs aux marges substantielles. Lornet privilégie la vente en direct via son site internet afin de proposer une montre haut de gamme à un tarif raisonné.

80% des composants proviennent de Franche-Comté - Crédit photo : C. Dufay
80% des composants proviennent de Franche-Comté – Crédit photo : C. Dufay

80% des entreprises et artisans qui ont travaillé sur la LA-01 sont de Besançon et sa région
« Nous arrivons sur le marché avec un produit différent et moins cher. Car le savoir-faire est ici. Nous avons tout sur place. Certaines entreprises ou artisans ne font pas beaucoup parler d’eux, mais les talents sont bien là. », lance Mikael Bourgeois.

En effet, 80% des partenaires de la marque sont… franc-comtois ! La plupart des composants est réalisée chez CREATECH à Besançon, entreprise spécialisée dans l’usinage de pièces pour l’horlogerie mécanique. Les couronnes, proviennent quant-à-elles de chez CHEVAL FRERES. Le bracelet en alligator fait main est, lui, fabriqué chez CREATIONS PERRIN, société basée dans le Doubs à Orchamps-Vennes. Un bracelet qui a d’ailleurs obtenu la note maximale aux essais de résistance à l’humidité, aux frottements et aux torsions.
VERLUX, basée à Morteau fournit les verres saphirs inrayables permettant d’observer la mécanique sous différents angles et laissant transparaître le côté squelette du mouvement. Enfin, le magnifique et imposant écrin en bois est fait main par M. JACQUEMIN, artisan basé à Cramans dans le Jura.

Un calibre exclusif, des pièces d'exception - Crédit photo : Lornet
Un calibre exclusif, des pièces d’exception – Crédit photo : Lornet

« Nous n’avons pas réinventé l’horlogerie, nous l’avons juste embellie ! » Anthony Simao
Dotée d’une architecture innovante dite « à étage », le calibre de la LA-01 plonge l’observateur, immédiatement au cœur du mouvement. Derrière ses deux verres saphirs, le mécanisme se dévoile et offre un mouvement unique qui n’échappe à aucun regard. Le balancier visible et rehaussé à midi, délicatement frôlé par les aiguilles, donne à la LA-01 une impression de profondeur et un côté ludique unique en son genre. 18 mois ont été nécessaires pour obtenir ce mouvement automatique Heures Minutes Secondes propre à la marque. 158 composants assemblés sur ordinateur et corrigés au micron près.

Une fois le mouvement conçu, Mikael Bourgeois a pu pleinement exprimer ses talents de designer en dessinant des lignes aux design recherché : modernité, sobriété, pureté, sont les mots clés d’une montre qui recherche la perfection.

Et demain, Lornet ?
« Nous écrivons déjà l’histoire à venir de Lornet. C’est une marque construite pour durer. Nous aimerions à terme construire une manufacture à Besançon et dans un futur plus proche y rapatrier l’assemblage. Actuellement, nous travaillons sur le lancement d’un prochain modèle femme prévu pour 2017 et de deux nouveaux modèles : l’un sport et l’autre moderne », répond Anthony Simao. Un pari peut-être risqué à l’heure où le contexte économique de l’horlogerie est fragilisé ? : « Justement, c’est peut-être le bon moment pour remettre à flot l’horlogerie française !  Nous arrivons sur le marché avec un produit différent et qui en plus est moins cher », lance le jeune horloger surdoué.

Un bel objectif pour cette première édition limitée à 100 pièces, qui en quelques jours, a d’ores et déjà déclenché plusieurs commandes.

Crédit photo : Lornet

LA-01, Modèle homme  : Prix public indicatif : 5 400 € TTC (3 900 € TTC pour le lancement)
Réserve de marche : 48 heures – Etanche 50 mètres

http://www.lornet-watches.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here