Besançon : Lyautey Couture lance sa nouvelle collection

0
3961
charles lyautey couture
Charles Lyautey (assis) et Orlando Agurto. Le gérant de la boutique l’Endroit au 5 rue d’Anvers à Besançon, a obtenu l’exclusivité pour vendre la marque sur Besançon – Crédit C. Dufay
- Annonce -
Jeune créateur bisontin ayant créé sa marque « Lyautey Couture » en janvier 2017, Charles Lyautey a présenté sa nouvelle collection Automne Hiver 2017-2018,  jeudi 19 Octobre à la boutique « l’Endroit » à Besançon.

Du talent, Charles Lyautey en a, assurément. De la personnalité, sans aucun doute. Des idées, incontestablement. Le tout donnant un résultat détonant, présenté officiellement jeudi 19 octobre 2017 à la boutique l’Endroit, première adresse bisontine à référencer la toute jeune marque montante. « Cela fait un petit moment que je suis, de loin, le travail de Charles. Lorsqu’il m’a présenté sa nouvelle collection intégrant du canevas, j’ai littéralement craqué ! », présente Orlando Agurto, gérant de la boutique branchée de la rue d’Anvers, « l’Endroit ». Mais comme un coup de coeur n’arrive jamais seul, quelques semaines plus tard, la gérante du nouveau fashion truck local, « Enjoy travel », contactait Charles Lyautey pour intégrer quelques pièces dans son camion itinérant.

charles lyautey couture
Chaque modèle est unique. Crédit C. Dufay
Un habit, un canevas

Il faut dire que cette nouvelle collection de prêt-à-porter mixte est plutôt étonnante. Tee-shirts, robes, sweats, blousons, sacs, pochettes… Chaque pièce présente un empiècement récupéré sur des canevas « d’époque ». Petit rappel pour les plus jeunes : le canevas, c’est une toile servant de support à la broderie en point de croix, l’un des passe-temps favori de nos grands-mères. Depuis, les années ont passé et les toiles trônent en stars dans les vide-greniers. Charles Lyautey en a fait ses pièces maîtresses, qu’il coupe et coud sur chacune de ses créations.

Ainsi, depuis quelques mois, il parcourt les brocantes du coin, pour trouver les plus beaux canevas qu’il sublimera à sa façon : une danseuse étoile trouve sa place sur un sweat rose, un nu, sublime, pose ses courbes sur une robe noire en jersey, des scènes champêtres s’intègrent parfaitement aux blousons noirs très rock’n’roll, des bouquets de fleurs et de roses sont sublimés sur les pochettes, sacs ou encore pantalons de jogging… Au total, environ 70 pièces réalisées depuis le mois d’août.

charles lyautey couture
De petites pochettes très tendances – Crédit C. Dufay

Bref, dans l’univers de Charles Lyautey, on transforme le « kitch » en mode branchée. « Il y a un côté récup’, les gens adhèrent. Chaque vêtement a sa propre histoire qui ne termine pas à la poubelle », explique Charles Lyautey. Et les histoires sur chaque canevas, le couturier en a à la pelle : « Un jour, en achetant un canevas, la dame m’explique que sa mère l’obligeait à broder ces toiles pour l’empêcher de sortir faire de bêtises… Mais une fois les canevas terminés, celle-ci se rattrapait largement ! »

La couture, une passion née dans l’enfance

Âgé d’à peine 25 ans, Charles Lyautey se souvient : « J’ai appris à coudre avec ma grand-mère. Elle m’a donné quelques chutes de tissus et une boîte à boutons remplie de trésors. J’ai commencé à imaginer des choses. C’est elle qui m’a transmis cette passion. » Moins de 20 ans plus tard et une bifurcation rapide dans le domaine de l’architecture et du design, le jeune homme intégrait un BTS mode au lycée Jules Haag, cursus pendant lequel il se distingua à plusieurs reprises, notamment lors de défilés au Salon de la mariée de Besançon en 2011, au Show des Créateurs en 2012 et 2013 ou encore lors du concours des E-Fashion Awards en 2013, où il remporta la troisième place du podium. Après un an passé à Montréal et une formation dans la gestion d’entreprise suivie à Besançon, Charles Lyautey reprend sa ligne de vêtements, mature, déterminé.

Une collection accessible

Pour cette dernière collection, il faut débourser entre 35 € pour un tee-shirt à 260 € pour un blouson doublé. Un rêve accessible, mixant qualité et originalité, sans faute de goût. Des modèles uniques, créés et assemblés de A à Z par Charles Lyautey. Pour l’heure, l’artisan surdoué ne vise pas trop grand. « Je suis seul en production donc pour l’instant je dois faire face à la demande. Ensuite on verra. Mais je souhaite dans un second temps intégrer le marché lyonnais », conclue-t-il.

C. Dufay

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here