Besançon l’effervescence artistique

0
2843
Art Besançon
Tout l'art est dans le regard DR
- Annonce -

Hasards du calendrier ou destins croisés, le mois de novembre fait la part belle à l’art sous toutes ses formes à Besançon. Si le point d’orgue sera le week-end prochain avec l’inauguration du Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie (MB2A), galeries et ateliers d’artistes s’ouvrent au public ! Et si Besançon, capitale de la biodiversité devenait aussi la capitale de l’art ?

Benjamin Desoche s’expose à la galerie des 2 portes
Benjamin Desoche Besançon Beaux-Arts
Benjamin Desoche signe des mosaïques associant les techniques ancestrales à la technologie numérique ©YQ

Jeune artiste bisontin, élevé aux pixels de la société numérique, Benjamin Desoche explore la mosaïque sous toutes ses formes depuis son passage à l’ISBA de Besançon (Institut des Beaux-Arts). Ses mosaïques récréent des images ou des formes à l’aide de logiciels pour ensuite les adapter à la technique ancestrale de la mosaïque. Il fait ainsi coexister réel et virtuel pour créer une œuvre contemporaine et contemplative. Il expose ses œuvres à la Galerie des 2 portes, 11 rue de Pontarlier à Besançon.

Pour la réouverture du musée, le musée a commandé à Benjamin Desoche une série de douze céramiques. Deux autres mosaïques contemporaines font miroir avec « le triomphe de Neptune » dans la salle d’archéologie, harmonie étrange entre l’art gallo-romain et celui du XXIème siècle.

Audrey Devaud à la galerie des 2 portes

Fidèle au concept de galerie-atelier d’artistes qui a commandé l’ouverture il y a un an de la galerie des 2 portes, Audrey Devaud vit à Besançon après des études à l’école supérieure d’Art de Lorraine et un séjour à Baccarat dans les Vosges, le temple du cristal. Spécialisée dans le livre d’artiste et la gravure, elle travaille à partir de méthodes traditionnelles de fabrication et d’impression. A l’occasion de la réouverture du musée, un « multiple » lui a été commandé par le musée. Imprimé à 2 000 exemplaires, il sera offert aux premiers visiteurs du musée.

 L’app’Art

« Viens chez moi, j’habite dans une galerie »... Gilles Dreydemy ouvre son appartement du 15 Rue Ronchaux aux amis, aux amis des amis et aux amateurs d’art. Dans un cadre plus intimiste, il facilite la relation avec les artistes.
L’ambiance y est chaleureuse, accueillante. Les œuvres, triées sur le volet, sont mises en valeur au travers d’une décoration intérieure soigneusement étudiée. L’amateur d’art, ancien directeur de l’office de tourisme de Besançon, est un homme de goût et de détails.
Mais un conseil, n’y allez surtout pas sans rendez-vous ! Ici, l’art se mérite, se prépare. Sur un simple coup de fil, Gilles Dreydemy vous ouvre les portes de son « App’Art », galerie d’un autre genre qui se veut également un lieu de création, d’évènements, de conférences et de discussions.

Gilles Dreydemy galerie d'art l'app'art
Gilles Dreydemy ouvre son appartement de la rue Ronchaux aux amateurs d’art – C. Dufay

Pour sa première exposition intitulée « libre circulation » qui se tient du 16 octobre au 16 décembre 2018, Gilles Dreydemy a fait confiance à deux artistes contemporains : Pierre Riba et Martin Miguel. www.gallerylappart.com

Jean-Charles Thoulouze à la Maison de Verre
Besançon Beaux-Arts la maison de verre
Jean-Charles Thoulouze en vernissage le 16 novembre à la Maison de Verre DR

Sa barbe évoque les artistes de la Bohème du XIXème siècle. Jean-Charles Thoulouze est pourtant bien ancré dans son époque.

Ses œuvres monumentales en acrylique ne sont pas seulement des copies de photos. L’artiste sait recréer des mouvements ou des regards à grands coups de spatule. Il a choisi un ancien lieu de production, puis centre de formation pour son premier vernissage. Nichée au fond d’une cour du 26 rue Bersot, la « maison de verre » maison et table d’hôtes accueillera Jean-Charles Thoulouze le vendredi 16 novembre à partir de 19h puis le samedi 17 de 14h à 20h. Ce sera une belle occasion de faire la connaissance d’une peinture importante à quelques encablures du musée des Beaux-Arts, le jour de son inauguration.

taureau jean charles thoulouze artiste peintre besancon
Le taureau est impressionnant DR

De Battant à la rue de Pontarlier en passant par la rue Bersot et ses bistrots animés, s’arrêter pour visiter le nouveau musée, Besançon devient donc la capitale des arts et pas seulement le temps d’une inauguration !

YQ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here