- Annonce -

Plus de 600 personnes se sont réunies hier soir sur l’esplanade des Droits de l’Homme à Besançon à l’appel des principaux partis politiques. Face à la montée de l’antisémitisme, les manifestants ont crié en silence « Ça suffit ».

antisémitisme jean-louis fousseret esplanade droits de l'homme victor hugo
Environ 600 personnes se sont réunies autour de la statue de Victor Hugo. ©Jean-Claude Jacottot

Pas de discours. Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon a simplement demandé une minute de silence aucunement troublée par quelques Gilets jaunes. L’intelligence collective a parlé. « Ne montrons pas du doigt de l’infamie un mouvement social qui ne partage pas dans sa très grande majorité les relents nauséabonds de l’antisémitisme », argumente un avocat bisontin. Les groupes se forment où l’on parle surtout du grand débat.

antisémitisme Besançon
©YQ

Une discussion houleuse s’est engagé entre les militants de la Licra qui voulaient exclure de la manifestation les Gilets jaunes. Sous le regard de Victor Hugo, les esprits se sont rapidement calmés. Tous les élus présents sont restés dans la discrétion, c’est suffisamment rare pour le souligner.

Y.Q.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here