- Annonce -

Les 14 et 15 septembre prochains, La Malcombe accueillera un tournoi international de boomerang. Considéré comme une pratique sportive depuis 1972 avec la création de la Fédération internationale de boomerang (IFBA), le boomerang propose des disciplines variées.

Depuis plus de vingt ans, l’association bisontine Kookaburra Boomerang réunit des passionnés de tous âges et de tous horizons. « Le plus jeune a 9 ans, le plus âgé a une soixantaine d’années », souffle Laurent alias « Loofy », l’un des vingt adhérents.

Véritable mordu, il retrace l’histoire de cet objet volant : « Le boomerang a longtemps été confondu avec une arme de chasse, le bâton à tuer dirigé vers les animaux. » Pourtant, comme le javelot, le boomerang était davantage un jeu d’adresse permettant de s’exercer au lancer.

« L’origine de cet objet est très ancienne puisque l’archéologue Howard Carter en a trouvé en Égypte dans le tombeau du pharaon Toutânkhamon. Ils sont d’ailleurs en ce moment exposés à Paris. »

Comme ce souverain de l’Égypte ancienne, le boomerang fait de nombreux adeptes. Ces derniers s’affronteront les 14 et 15 septembre à La Malcombe lors d’un tournoi international de boomerang.

tournoi international boomerang besancon kookaburra malcombe
Le boomerang est considéré comme une discipline sportive depuis 1972. © Kookaburra Boomerang Association
Faire voler le boomerang le plus longtemps possible

Six épreuves différentes seront proposées. « Elles sont très différentes : il y a une épreuve de vitesse, d’endurance, ou encore de précision où on demande au lanceur de faire tomber l’objet le plus près du centre du cercle depuis lequel il lance. L’épreuve du maximum de temps en l’air (MTA) est également très complexe puisqu’il s’agit de faire voler le boomerang le plus longtemps possible », énumère Laurent. Plus insolite encore, l’épreuve acrobatique où le joueur doit réaliser des figures en rattrapant le boomerang. On demande par exemple aux lanceurs de le rattraper avec une main dans le dos…

tournoi international boomerang besancon kookaburra malcombe
Selon Laurent, passionné et adhérent à l’association bisontine, « la pratique du boomerang est très codifiée ». © Kookaburra Boomerang Association
Des initiations pour le grand public

« Manuel Schütz, adhérent à l’association Kookaburra Boomerang et l’actuel champion du monde de boomerang, sera présent lors de ces deux jours. Il y a deux ans, il avait battu le record du monde de vitesse, à Besançon, avec cinq lancés rattrapés à 14 secondes 0,7 centièmes », annonce-t-il fièrement.

Pour l’heure, une vingtaine de compétiteurs, venus de France mais aussi de Suisse, d’Allemagne et de Belgique sont inscrits. « Des initiations seront proposées aux amateurs le dimanche à l’issue des épreuves. Le but de ce tournoi est avant tout de prendre plaisir et de partager notre passion avec les novices. »

tournoi international boomerang besancon kookaburra malcombe
Des participants venus des quatre coins de l’Hexagone mais aussi d’Allemagne, de Suisse ou encore de Belgique s’affronteront les 14 t 15 septembre prochains. © Kookaburra Boomerang Association
L’actu en plusDe la technique avant tout« Le boomerang est une pratique très conviviale. L’atout de ce sport c’est que tout le monde peut participer », analyse Laurent adhérent à l’association bisontine Kookaburra Boomerang. Il livre ses conseils pour être un bon lanceur : « Avoir une bonne lecture du vent, qui peut être tantôt un allié, tantôt un ennemi, est primordial. Ensuite, il faut être passionné car nous fabriquons nous-mêmes nos boomerangs. La précision du lancer et la vitesse du bras font également partie des qualités pour être un bon lanceur. Enfin, aussi étonnant que cela puisse paraître, le boomerang nécessite de l’endurance. »
Militine GUINET
Tournoi international de boomerang, les 14 et 15 septembre près du terrain de tir à l’arc de La Malcombe. 
De 13h à 18h le samedi et de 10h à 15h le dimanche. 
Pour participer aux épreuves, inscription obligatoire, 40 euros. 
Initiations le dimanche après-midi en fonction des conditions météorologiques.
Adhésion à l'association et informations via la page Facebook de Kookaburra Boomerang.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here