- Annonce -

C’est l’une des plus vieilles places de Besançon. Emblématique de la Boucle aussi. La place du Huit septembre ou place Saint-Pierre, n’avait pas connu de travaux depuis 1974 lors de la piétonnisation de la Grande Rue. Le 8 avril prochain, des travaux de réaménagement débuteront pour notamment, augmenter la surface de terrasse.

« Le réaménagement de la place du Huit septembre s’inscrit dans le cadre du programme national “Action Cœur de Ville”. Ce programme est appliqué sur 222 villes françaises et vise à maintenir l’action dans les centres-villes », explique Pascal Gudefin, directeur de cabinet du maire de Besançon.

À Besançon, le réaménagement de cette place quotidiennement empruntée par des milliers de Bisontins et touristes devrait renforcer l’attractivité du centre ville.

Parmi les changements à venir, l’installation de brumisateurs pour rafraîchir les passants en été.

Les travaux, qui vont s’étendre sur deux mois, consisteront à déconstruire la fontaine pour combler le bassin déjà existant et ainsi augmenter la surface de terrasse.

« La fontaine de la façade de l’Hôtel de Ville sera remise en service, le mobilier urbain sera harmonisé, des brumisateurs seront également installés pour apporter une source de rafraîchissement lors des périodes les plus chaudes », détaille-t-il.

500 passages de bus quotidiens

Autre changement prévu, la mise en place d’un quai de bus accessible aux personnes à mobilité réduite. Comme l’indique le directeur de cabinet du maire, la place du Huit septembre abrite le plus important arrêt de bus de la ville. « Environ 500 bus passent chaque jour sur la place et près de 900 usagers montent dans un bus à cet arrêt. Prévoir un quai accessible aux personnes à mobilité réduite est indispensable. »

C’est une promesse. Les travaux d’embellissement de la place ne devraient pas perturber la vie de ce « haut lieu de regroupement bisontin ». Pascal Gudefin l’assure : « Toutes les mesures seront prises pour conserver la vie de la place, et plus largement, de ce secteur pendant les travaux, notamment au niveau de la circulation des bus, du train touristique mais également au niveau de l’accès aux commerces et au lieu de culte ».

250 000 euros investis

Coût total des opérations sur cette place qui n’a pas subi de travaux depuis le milieu des années 1970 : 250 000 euros.  « La fontaine date de 1974 lors des travaux de piétonnisation de la Grande rue. Avant cela, la Grande rue était une route nationale, la 57, qui reliait Nancy à Lausanne », retrace-t-il.

La fontaine a été installée lors des travaux de piétonnisation de la Grande rue, en 1974. © Archives municipales Ville de Besançon / Gabriel Vieille – Jean-Paul Tupin
place huit septembre avant 1974
© Archives municipales Ville de Besançon / Gabriel Vieille – Jean-Paul Tupin
Militine GUINET

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here