- Annonce -

Jeudi soir, lors du conseil municipal de la ville de Besançon, une motion « pour une ville sans cirque avec animaux sauvages » a été votée.

Le texte était porté par les élus de l’intergroupe (Europe Ecologie Les Verts, communistes, société civile et deux socialiste). « Besançon, capitale de la biodiversité ne pouvait plus continuer à accueillir des cirques avec animaux sauvages au regard de l’effondrement du monde animal et compte tenu de l’impossibilité absolue de répondre de façon adéquate aux besoins physiologiques, mentaux et sociaux des animaux de cirque », explique le collectif à travers un communiqué.

« Ces animaux ne peuvent être présentés comme une attraction mais doivent être protégés »

« Les rapports sur la biodiversité sont alarmants […] La faune sauvage en particulier disparaît de façon irréversible. Ces animaux ne peuvent être présentés comme une attraction mais doivent être protégés », affirme la motion.

Le texte adopté ce jeudi soir s’appuie notamment sur des travaux de spécialistes qui ont observé des troubles du comportement sur les animaux dans les cirques.

Les élus de l’intergroupe en ont aussi profité pour rappeler qu’en 2015, la Fédération des Vétérinaires d’Europe a déclaré qu’elle recommandait « à toutes les autorités compétentes européennes et nationales d’interdire l’utilisation de mammifères sauvages dans les cirques itinérants dans toute l’Europe. »

cirque animaux
Pour les élus, l’adoption de la motion traduit une « convergence de la connaissance scientifique, de l’attente des associations et de la pensée politique. » DR

Les élus se sont réjouis de l’adoption de cette motion en soulignant l’expression d’une « convergence de la connaissance scientifique, de l’attente des associations et de la pensée politique. »

D’après le communiqué de presse, « le parti socialiste s’est abstenu, les élus LR, Modem et Agir (ex UDI) n’ont pas pris part au vote. Après avoir dit que cette motion les piégeait, ceux de la République en Marche se sont résolus à la voter ».

Militine GUINET

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here