- Annonce -

Construite sous l’impulsion de Vauban entre 1687 et 1689, la Tour Bastionnée de Bregille accueille depuis 30 ans, plusieurs centaines de groupes musicaux grâce à l’association « le Bastion ». Face à l’augmentation et à la diversification des pratiques des musiciens amateurs, le rez-de-chaussée a complètement été rénové et aménagé.

« Aldebert et Sorg ont démarré ici », assure Yann Morel, président de l’association « le Bastion » en présentant le rez-de-chaussée fraîchement rénové. Implantée au cœur de la ville, la Tour Bastionnée de Bregille propose 11 cellules de répétitions totalement insonorisées. Bien avant la création de l’association en 1983, de premiers groupes venaient y répéter dans les années 1970.

630 000 euros pour l’aménagement du bâtiment

Dans le souci d’accueillir les groupes, toujours plus nombreux, « le Bastion » qui collabore avec la Rodia et le CRR, avaient lancé, en décembre 2015, le projet de rénovation du rez-de-chaussée. De nombreux acteurs dont la DRAC, le CAGB, la Région ou encore le Département et la Ville de Besançon, ont participé financièrement à l’aménagement du bâtiment.

« Un soin particulier a été apporté à l’isolation phonique entre les locaux ainsi qu’à l’acoustique. »

Les travaux, notamment l’isolation acoustique, thermique ou encore les installations électriques, se sont déroulés en 2018 et ont été réalisés par des entreprises locales.

Comme le note Jean-Louis Fousseret, maire de la Ville : « Un soin particulier a été apporté à l’isolation phonique entre les locaux ainsi qu’à l’acoustique. Cela va permettre le bon déroulement des répétitions dans un environnement phonique propice au travail dans les bureaux ».

« La chance de pouvoir faire autant de bruit qu’on veut au cœur de la ville »

« Avec le Bastion, on a la chance de pouvoir faire autant de bruit qu’on veut au cœur de la ville », ajoute Yann Morel, le président de l’association qui compte actuellement 700 adhérents dont 600 musiciens.

inauguration rez-de-chaussée bastion besançon
Yann Morel, président de l’association « le Bastion » et Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, lors de l’inauguration du rez-de-chaussée. © Militine GUINET

Désormais, le rez-de-chaussée, longtemps inutilisé, comportera une régie pour l’enregistrement, de spacieux studios de répétition, une salle de restitution et de répétition en condition scénique ou encore une salle de formation et des bureaux. En tout, le bar et la salle pourront accueillir jusqu’à 130 personnes.

L’ « incubateur musical », tel que le décrit le maire de Besançon, ouvrira au public le week-end des 24 et 25 mai prochains.

L’actu en plusConstruite sous l’impulsion de Vauban entre 1687 et 1689, la Tour Bastionnée de Bregille était utilisée comme pigeonnier de l’Armée Française jusqu’en 1920. Plus tard, le 26 otobre 1942, le Bastion a été classé Monument Historique avant d’être inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO  en 2008.
Militine GUINET

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here