- Annonce -

Photo de couverture ® Marc Perrey

Le thème du concours national 2018 portait sur les efforts entrepris par les villes en matière de « conception et gestion écologique des espaces de nature ». Besançon est montée sur la première marche du podium devant Lille, Strasbourg, Rennes et Caen.

La capitale comtoise était déjà réputée pour être la première ville verte de France ; ce nouveau titre confirme le souci de la commune mais au-delà, de tous les habitants, d’entretenir une ville attrayante et dynamique, preuve que l’essor économique peut aller de pair avec le respect de l’environnement.

Un cadre urbain adapté à la préservation des espèces

Besançon, au pied du massif jurassien, au centre d’une sublime boucle du Doubs, entourée – comme Rome – de 7 collines, offre à la faune et à la flore un environnement favorable à leur développement avec plus de 2 000 hectares de forêts aux portes de la ville historique. Si la place et la gestion des pollinisateurs sauvages semble plus une action de communication de l’écologie urbaine, le travail de la ville depuis de nombreuses années pour informer et éduquer les enfants à la nature a porté ses fruits. « La petite école dans la forêt » en est la démonstration.

biodiversité Besançon Doubs
Besançon capitale de l’éducation à la biodiversité -® JC Sexe – Ville de Besançon

Le label de « capitale de la biodiversité 2018 » est à mettre également au crédit d’un service espaces verts qui sait mettre en valeur les 200 hectares de parcs urbains.

La protection des milieux aquatiques est également récompensée même si la protection de l’Apron du Rhône, poisson de rivière en voie d’extinction, ne doit pas occulter le grand danger qui menace les rivières comtoises selon le collectif « Sos Loue et rivières comtoises ». Les bisontins pourront-ils un jour se baigner dans le Doubs ? Les pêcheurs à la mouche retrouveront-ils les berges de la Loue ou celles du Dessoubre au lieu des rivières écossaises ou slovènes ?

L’écologie, une philosophie de vie non partisane
Biodiversité Besançon Doubs
Besançon capitale de la biodiversité et de l’écologie urbaine – ® JC Sexe – Ville de Besançon

En titrant « Besançon capitale de la biodiversité 2018 : Anne Vignot à l’honneur », les élus EELV tentent de s’octroyer le bénéfice de cette récompense nationale. Si on en comprend l’intérêt politique à 18 mois des élections municipales, la préservation de la nature, le respect de la faune et de la flore, la lutte contre le réchauffement climatique ne sont pas des engagements partisans. Les agriculteurs et éleveurs du Doubs sont aussi attachés à leur environnement ; les entrepreneurs de travaux publics qui inventent des routes propres et durables sont également sensibles au respect du cadre de vie ; les industriels innovent au quotidien en matière de protection de la nature.

Jean-Louis Fousseret, fier de sa ville

« C’est une immense fierté pour Besançon, ses habitants et l’ensemble des agents de la collectivité. Ce titre est le fruit d’un long engagement de la ville en matière de biodiversité », s’est félicité le président du Grand Besançon qui recevra son trophée le lundi 19 novembre prochain dans les locaux du ministère de la transition écologique. « Les chèvres des collines comtoises, l’action « Besançon Naturellement Forestière » ou le label Cit’ergie Gold ont démontré au jury national notre singularité dans cette compétition », a ajouté le Maire de Besançon.

biodiversité Besançon Doubs
Besançon capitale de la biodiversité et la pastorale des chèvres – ® JC Sexe – Ville de Besançon

De son côté, le projet de « ville verte du futur » avance et prend forme au cœur de l’ancien hôpital de Saint-Jacques, en plein centre Ville… Une « Cité du Savoir et de l’Innovation » qui compte bien inventer l’écologie de demain, une écologie 4.0.

YQ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here