- Annonce -

Vendredi 15 février, une trentaine de gendarmes et de policiers ont investi un logement à Chemaudin (agglomération bisontine), mettant un sérieux coup d’arrêt au trafic de stupéfiants à Planoise. Une opération préparée de longue date qui a permis de saisir 30,5 kilos de résine de cannabis, 7,2 kilos de cocaïne, 182 500 euros et 22 700 francs suisses, soit plus d’un million d’euros en valeur de revente.

« Une saisie inhabituelle » d’après le procureur de la République, Étienne Manteaux. Ce dernier a souligné l’excellent travail de coopération de la brigade de recherche de la gendarmerie dirigée par le colonel Olivier Leblanc et de la sûreté départementale de la police nationale sous l’autorité du commissaire Charly Kmyta.

Intervenant sur commission rogatoire, policiers et gendarmes ont interpellé un bisontin de 35 ans, déjà condamné à cinq ans d’emprisonnement pour des faits similaires. Au terme de sa garde à vue d’une durée de 96 heures, le trafiquant présumé a été déféré et mis en examen du chef de trafic de stupéfiants. Il est écroué à la prison de Besançon.

trafic de drogue Planoise Besançon gendarmerie Police
30 kilos de cannabis, 7 kilos de cocaïne et plus de 200 000€ en liquide saisis à Chemaudin le 15 février. © Police nationale / Gendarmerie nationale
Le coup est rude pour les trafiquants de Planoise

Selon le procureur de la République, la saisie de plus de 22 000 francs suisses confirme le rôle de plateforme interrégionale et transfrontalière de Besançon dans le trafic de drogue. L’opération menée cette fin de semaine porte un coup sérieux à l’économie souterraine du quartier de Planoise, identifié en 2018 comme l’un des trente quartiers de reconquête républicaine.

Sous les verrous, l’homme de 35 ans est multirécidiviste. La prison n’avait pas, semble-t-il, rempli son rôle de réinsertion…

YQ 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here